Iraq

S.E. M. Khudier Alkhuzae, Président

27 septembre 2012 (67e session)

Iraq
Statement Summary: 

M. KHUDIER ALKHUZAE, Vice-Président de l’Iraq, a souligné que son peuple était parvenu à établir un État démocratique, fédéral et pluraliste fondé sur une Constitution élaborée et votée par ses représentants.  « Notre Constitution énonce les espoirs et les aspirations de notre peuple en faveur d’une vie libre et décente.  Une vie qui s’appuie sur la démocratie, sur un transfert d’autorité pacifique, sur la citoyenneté et sur les droits de l’homme », s’est-il félicité.  Il a toutefois rappelé que l’Iraq avait récupéré sa sécurité, ainsi que sa stature politique et économique, au prix de conditions très difficiles.

À présent, ce nouvel Iraq a fait le choix de se lancer sur la voie de la coopération et de la collaboration avec la communauté internationale en matière de politique, d’économie et de développement, a-t-il poursuivi.  Un choix qui s’accompagne d’une série de développements positifs.  Il a notamment cité les projections du Fonds monétaire international (FMI), qui tablent sur un produit intérieur brut (PIB) de 150 milliards de dollars en 2014, ainsi que les estimations d’une production pétrolière qui devrait atteindre 10 millions de barils par jour au cours de la période 2017-2020.

« Il est vrai que la lutte contre le terrorisme a fait couler beaucoup de sang, nous a causé beaucoup de larmes et nous a également beaucoup coûté », a souligné le Vice-Président iraquien.  Il a cependant émis l’espoir que d’autres pays, en particulier des pays voisins, puissent évoquer l’expérience iraquienne et épargner des ravages à leur peuple.  « Cela peut se faire en adoptant le principe de la négociation afin de résoudre les conflits, en ayant recours au dialogue de la raison, à la loi et au transfert pacifique du pouvoir », a-t-il insisté.

S’agissant plus particulièrement de la situation en Syrie, il a tenu à mettre en garde la communauté internationale quant au danger que représente la fourniture d’armes aux parties en conflit. « Cette situation met en danger le ciment social du peuple syrien.  Nous craignons pour son unité et sa souveraineté.  Nous craignons qu’il se divise et se détruise », a-t-il dit.  M. Alkhuzae a réaffirmé que l’initiative iraquienne pour la Syrie était toujours d’actualité et a rappelé que celle-ci se fondait sur deux éléments.  Il a d’abord cité la volonté de l’Iraq de préserver la Syrie et d’apporter son appui aux espoirs et aux aspirations de son peuple.  Il a ensuite fait part des préoccupations de son pays quant aux répercussions violentes et destructrices d’un conflit interne.    

En ce qui concerne le conflit israélo-palestinien, le Vice-Président a réitéré que la position de l’Iraq rejoignait celle des autres pays arabes, à savoir le soutien à la création d’un État dans le Territoire palestinien occupé, avec Jérusalem comme capitale.  Il a également réaffirmé l’appui de son pays à la création d’une zone exempte d’armes nucléaires et d’armes de destruction massive au Moyen-Orient.  M. Alkhuzae a conclu son allocution en condamnant les récentes insultes émises dans un film vidéo à l’encontre du Prophète Mahomet et de l’Islam et a estimé que les Nations Unies pouvaient contribuer à prévenir et éviter ce genre d’attaques.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Ibrahim Abdulkarim Al-Jafari
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ibrahim Abdulkarim Al-Jafari
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Haider Al-Abadi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Haider Al Abadi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mohammed Fuad Masum
    Président
  • S.E. M. Khudheir Mussa Al-khuzaie
    Vice-président
  • S.E. M. Jalal Talabani
    Président
  • S.E. M. Jalal Talabani
    Président
  • S.E. M. Jalal Talabani
    Président