Déclaration
    Cameroun
    Son Excellence
    Pierre Moukoko Mbonjo
    Ministre des affaires étrangères
    Kaltura
    Video player cover image

    Résumé

    M. PIERRE MOUKOKO MBONJO, Ministre des relations extérieures, a lu à l’Assemblée la déclaration de M. PAUL BIYA, Président du Cameroun.  Dans ce message, le Président Biya a estimé que l’économie verte semble être la solution la plus efficace pour assurer un développement qui permette de satisfaire les besoins des populations, tout en préservant l’environnement.  Il a dit la volonté du Cameroun d’œuvrer davantage en faveur de la préservation de son capital naturel et de favoriser la recherche de solutions à faible intensité de carbone et la promotion de modes de production et de consommation durables.  Alors que l’on assiste à un ralentissement de l’activité mondiale depuis 2008, les pays en développement craignent les effets d’une rechute de l’économie mondiale et d’une éventuelle contagion des crises qui affectent certaines parties du monde.  Face à l’incapacité de la mondialisation d’assurer un fonctionnement harmonieux de l’économie mondiale en prenant en compte les intérêts de toutes les parties, le Président du Cameroun a regretté l’absence de régulations.  Il a dit que les pays africains, et le Cameroun en particulier, qui ont traversé une longue crise marquée par le recul de leur PIB, auxquels a été imposée la dure discipline des plans d’ajustement structurel et qui ont connu l’aggravation de leurs difficultés sociales sont bien placés pour évaluer les conséquences de la dégradation de l’économie internationale.

     

    C’est pourquoi, ils placent leurs espoirs dans une large concertation en vue d’une régulation d’ensemble des flux économiques et financiers qui prendrait en compte la situation des différentes catégories de pays et qui ouvrirait des perspectives d’où la solidarité internationale ne serait pas absente.  Remise sur pied grâce aux sacrifices consentis par la population et soulagée du poids de la dette par les partenaires extérieurs, l’économie camerounaise est désormais tournée vers l’exploitation de ses ressources naturelles, a dit le Président de la République du Cameroun dans son message.  Il a dit la volonté du Cameroun de développer une agriculture moderne de nature à consolider l’autosuffisance alimentaire du pays et de mettre en route un programme d’exploitation de son vaste potentiel hydroélectrique.  Il a également évoqué les projets miniers, accompagnés de la promotion d’infrastructures de transport routier et portuaire adéquates, qui sont en voie de réalisation au Cameroun.

    Source :
    http://www.un.org/press/fr/2012/AG11294.doc.htm

    Déclaration complète

    Lire la déclaration complète, en PDF.

    Déclaration en français

    Photo

    Portrait de (titres de civilité + nom) Son Excellence Pierre Moukoko Mbonjo (Ministre des affaires étrangères), Cameroun
    Photo ONU

    Sessions antérieures

    Accéder aux déclarations faites lors des débats généraux des années passées.