Ukraine

S.E. M. Viktor Yanukovych, Président

21 septembre 2011 (66e session)

Statement Summary: 

M. VIKTOR YANUKOVYCH, Président de l’Ukraine, a assuré que la diplomatie préventive et la médiation, sur les plans régional et international, occupent une place majeure dans la diplomatie de l’Ukraine.  Il a relevé que l’Ukraine applique ces principes au sein de la Commission de consolidation de la paix des Nations Unies et continuera de le faire au cours de la présidence, qu’elle assumera, de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe en 2013.  Reconnaissant que les efforts de prévention des conflits ne sont pas toujours suffisants, le Président ukrainien a affirmé que durant les conflits armés, la première des urgences devrait être d’assurer le respect des droits de l’homme, et notamment la sécurité des civils.  C’est en respect de ce principe, a-t-il révélé, que l’Ukraine a été parmi les premiers pays à mener des missions humanitaires en Libye en début de cette année.  De même, en soutien au Programme alimentaire mondial, M. Yanukovych a annoncé que son pays vient d’accorder un don de blé pour lutter contre la famine qui sévit dans la corne de l’Afrique.

Rappelant que l’Ukraine moderne vient de célébrer le vingtième anniversaire de son indépendance, M. Yanukovych a soutenu que son pays tient en estime le respect du dialogue et la recherche de la paix.  L’une des preuves de cet engagement, a-t-il ajouté, est l’activité que l’Ukraine a eue durant ses deux mandats au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.  Il a souhaité que son pays redevienne membre dudit Conseil en 2018.  Rappelant les attaques dont le Bureau des Nations Unies vient d’être victime au Nigéria, le Président ukrainien a assuré que son pays condamne toute forme de manifestation du terrorisme.  « Nous pensons que tout acte terroriste, quels qu’en soient l’auteur, le lieu et la justification, viole les droits fondamentaux de l’homme et constitue un crime contre l’humanité », a-t-il affirmé.

La prise de conscience du niveau des méfaits occasionnés par la catastrophe de Tchernobyl, a dit le Président, a été la raison de la tenue, en avril dernier, d’un Sommet sur l’utilisation saine et innovante de l’énergie atomique.  Poursuivant sur cette lancée, il a appelé à un désarmement nucléaire mondial graduel et irréversible dans le but de parvenir à l’élimination complète des armes nucléaires à travers le monde.  Évoquant la réforme des Nations Unies, M. Viktor Yanukovych a suggéré une plus grande implication de l’Assemblée générale sur la scène internationale et a souhaité l’octroi d’au moins un autre siège de membre non permanent au Conseil de sécurité aux États d’Europe orientale.


Source

Déclaration

Sessions précédentes