Timor-Leste

S.E. M. Kay Rala Xanana Gusmão, Premier Ministre

23 septembre 2011 (66e session)

S.E. M.Kay Rala Xanana Gusmão

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. KAY RALA XANANA GUSMÂO, Premier Ministre du Timor-Leste, a annoncé que son pays s’était engagé sur la voie de la stabilité.  De ce fait, a-t-il dit, la Mission intégrée des Nations Unies au Timor-Leste devrait prendre fin l’année prochaine.  Il a relevé que son gouvernement s’était engagé à mettre fin au cycle de violence qui sévit dans le pays depuis l’an 2000, et avait mis en place des politiques orientées vers le développement du Timor-Leste.  Dans ce contexte, les principes de bonne gouvernance ont été introduits dans l’administration du Timor-Leste à travers des mesures comme la création d’une Commission anti-corruption, d’une Cour des comptes ou la diffusion quotidienne d’informations sur la gestion du budget du pays sur un site Internet interactif accessible au public. 

Le Premier Ministre s’est réjoui que ces mesures de transparence aient conduit le pays à une embellie financière comme le démontre les 8,9 milliards de dollars consécutifs à l’exploitation pétrolière dans le pays.  Il a ajouté que son pays connaissait une croissance économique à deux chiffres.  Dans ce contexte, le Timor-Leste qui vit dans la stabilité aujourd’hui, a-t-il relevé, a mis sur pied un plan de développement stratégique qui lui permettrait de passer de la catégorie des pays à moindre revenu à celle de pays à revenu intermédiaire à l’horizon 2030.  Pour le moment, a-t-il souligné, le pays appartient à la catégorie des 50 États les moins avancés et est considéré comme un État fragile en vertu de certains indicateurs institutionnels, politiques, économiques et sociaux.

Le Premier Ministre a indiqué que l’année 2012 apparaissait comme une année charnière pour le Timor-Leste avec de grands rendez-vous programmés: l’organisation d’élections présidentielle et législatives, le dixième anniversaire de la restauration de l’indépendance du pays, la commémoration du centenaire de la révolte de Manufahi et le cinq-centième anniversaire de l’arrivée des Portugais dans le pays.  Il en a profité pour remercier le Portugal pour les bonnes relations de coopération entretenues avec le Timor-Leste. 

Dans la même perspective de coopération, il a indiqué la volonté de son pays à rejoindre l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE), ainsi que sa volonté de renforcer la coopération avec d’autres partenaires internationaux.  Regrettant les nombreuses divisions visibles à travers le monde, le Premier Ministre a affirmé que la communauté internationale avait besoin d’un nouvel ordre mondial politique et économique, un ordre dans lequel les conflits et la discorde seraient remplacés par le dialogue, dans lequel la démocratie serait utilisée pour donner la parole aux faibles, et un ordre dans lequel l’aide au développement et la solidarité seraient utilisées pour atténuer la souffrance des populations. 

M. Gusmâo a souhaité que les populations du Sahara occidental et de la Palestine puissent trouver des moyens de résoudre leurs conflits qui sont les plus vieux du monde. 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Maria Helena Pires
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Rui Maria de Araújo
    Premier Ministre
  • S.E. M. Rui Maria De Araújo
    Premier Ministre
  • S.E. M. Kay Rala Xanana GUSMÃO
    Premier Ministre
  • S.E. M. Taur Matan Ruak
    Président
  • S.E. M. Kay Rala Xanana Gusmão
    Premier Ministre
  • S.E. M. José Ramos-Horta
    Président
  • S.E. M. Zacarias Albano Da Costa
    Ministre des affaires étrangères