Tadjikistan

S.E. M. Hamrokhon Zarifi, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2011 (66e session)

S.E. M.Hamrokhon Zarifi

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. HAMROKHON ZARIFI, Ministre des affaires étrangères du Tadjikistan, a déclaré que son pays venait de fêter les 20 ans de son indépendance.  Des progrès considérables ont été réalisés avec l’appui des Nations Unies et des États Membres.  Le Tadjikistan, qui s’efforce de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement, a identifié les priorités suivantes: assurer la sécurité énergétique et alimentaire, et surmonter son isolement en matière de transport et de communication.  Malheureusement, le secteur agricole a souffert à plusieurs reprises des criquets et d’autres désastres naturels, a dit le Ministre.  M. Zarifi a demandé aux États membres de l’Organisation mondiale du commerce d’accélérer le processus d’accession du Tadjikistan à l’OMC. 

Abordant la question des changements climatiques, le Ministre des affaires étrangères a souligné que 60% des ressources en eau de l’Asie centrale provenaient du Tadjikistan et qu’au cours des 30 dernières années, plus de 35% des glaciers de la région avaient disparu.  Lors du Sommet de Copenhague sur les changements climatiques, en 2009, le Tadjikistan a proposé de créer un « fonds international pour sauver les glaciers ».  Depuis 10 ans, le pays endure, chaque hiver, des coupures d’électricité.  Il est donc vital pour lui de développer son potentiel hydroélectrique, a indiqué M. Zarifi.  En outre, la région a connu, dans la seconde moitié du XXe  siècle, une crise écologique grave avec la dégradation de la mer d’Aral, a-t-il déploré.  Pour résoudre cette crise d’envergure mondiale, les États doivent faire preuve de leur volonté politique pour investir dans le secteur de l’eau et réduire la surface des terres agricoles irriguées, a insisté M. Zarifi.  Le Tadjikistan a pris l’initiative de proclamer 2013 « année internationale de la coopération sur l’eau », a-t-il annoncé.

Le Tadjikistan condamne le terrorisme sous toutes ses formes, a poursuivi le Ministre des affaires étrangères tadjik, avant de souligner que la prévention du trafic illicite des drogues faisait partie de la lutte contre le terrorisme.  Par ailleurs, le Tadjikistan appuie fermement l’établissement d’une zone exempte de mines en Asie centrale, a-t-il précisé.  Très préoccupé par la situation en Afghanistan, M. Zarifi s’est dit indigné par le récent assassinat de M. Burhanuddin Rabbani.  Il a appuyé la stratégie internationale pour trouver une solution d’ensemble au conflit et pour le relèvement de l’Afghanistan.  À cet égard, le « Quartet de Douchanbé », qui comprend l’Afghanistan, le Pakistan, la Russie et le Tadjikistan, s’efforce de promouvoir la coopération économique régionale.   
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes