Myanmar

S.E. M. Wunna Maung Lwin, Ministre des affaires étrangères

27 septembre 2011 (66e session)

Statement Summary: 

M. WUNNA MAUNG LWIN, Ministre des affaires étrangères du Myanmar, a relevé que son pays s’imposait comme une nouvelle démocratie en vertu de la nouvelle Constitution approuvée par la grande majorité de la population.  De ce fait, des élections générales pluralistes ont eu lieu le 10 novembre 2010 dans le pays, a-t-il rappelé, ajoutant que les élus exerçaient leurs droits démocratiques dans les différents corps législatifs.  Le nouveau Gouvernement du Myanmar, a-t-il indiqué, a mis en place des mesures sur les plans économique et social afin d’améliorer la vie des populations. 

Rappelant qu’au Myanmar, 70% de la population vivait dans les zones rurales, il a souligné que le Gouvernement avait mis en place des mesures visant à promouvoir l’agriculture tout en réduisant la pauvreté.  Dans ce contexte, il a souhaité que des accords soient trouvés au sujet des changements climatiques afin que son pays puisse trouver des solutions à des cycles de sécheresse et d’inondation qui détruisent les récoltes.  Dans le même élan de réformes, les dirigeants ont réduit les taxes d’exportation de 8 à 2%, alors que tous les produits agricoles et dérivés du bois sont exempts de taxe à l’exportation.  M. Lwin a regretté que ces efforts du Gouvernement qui visent à améliorer la vie des populations soient plombés par les sanctions économiques dont le Myanmar est l’objet.  

Le Myanmar, a déclaré le Ministre, accorde une grande importance aux droits de l’homme.  Il a indiqué que les droits fondamentaux des populations étaient pris en compte par des dispositions de la Constitution nationale, et le Myanmar vient de mettre sur pied, le 5 septembre dernier, une Commission nationale des droits de l’homme.  Le Myanmar, a noté le Ministre, a pour ambition de promouvoir des relations cordiales avec tous les pays du monde. 

Il a aussi assuré que la volonté de son pays de coopérer avec les Nations Unies avait été clairement démontrée par l’accueil du Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme au Myanmar, qui vient d’effectuer sa quatrième visite dans le pays.  Il a ensuite évoqué la mesure d’amnistie prise par le Président du pays afin de permettre la libération de 20 000 prisonniers.  Le Président a également reçu en audience Mme Daw Aung San Suu Kyi le 19 août dernier dans un contexte d’ouverture politique.  Indiquant que le Programme des Nations Unies pour le développement a estimé que le Myanmar est passé à un taux de pauvreté de 32 à 26%, il a souhaité que la communauté internationale appuie les efforts du pays qui s’est résolument tourné vers la démocratie et l’amélioration de la vie des populations.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Kyaw Tint Swe
    Ministre de l’Union pour le Bureau du Conseiller d’État
  • S.E. M. Henry Van Thio
    Vice-président
  • S.E. Mme Aung San Suu Kyi
    Conseiller d’État et Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wunna Maung Lwin
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wunna Maung Lwin
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. U Wunna Maung Lwin
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Thein Sein
    Président
  • S.E. M. U Nyan Win
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. General Thein Sein
    Premier Ministre