Mali

S.E. Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, Premier Ministre

23 septembre 2011 (66e session)

S.E. MmeCissé Mariam Kaïdama Sidibé

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

Mme CISSÉ MARIAM KAIDAMA SIDIBÉ, Premier Ministre du Mali, s’est dite convaincue que la prévention des conflits et leur résolution par la médiation constituaient un gage de paix et de sécurité.  En Afrique, si des progrès remarquables ont été accomplis au Libéria, en Sierra Leone, en Guinée-Bissau, en Côte d’Ivoire, en République démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs, il n’en demeure pas moins que la situation dans la corne de l’Afrique et de l’Afrique du Nord, notamment en Libye, continue d’être une source de préoccupation majeure.  Les conflits fratricides qui s’y déroulent ont causé d’énormes pertes en vies humaines et des destructions massives d’infrastructures socioéconomiques, hypothéquant ainsi les efforts de développement de ces pays.

Le Premier Ministre malien a évoqué les défis sécuritaires dans la bande sahélo-saharienne que le Mali partage avec plusieurs pays frères.  La sous-région est confrontée à la prolifération d’armes légères et de petit calibre (ALPC), aux trafics de drogues et d’êtres humains alimentés par des réseaux de la criminalité organisée en collision avec des groupes terroristes.  Le pays réaffirme son soutien à toutes les initiatives des États de la sous-région visant à mieux coordonner et harmoniser les efforts pour relever les défis communs.

Mme Sidibé a annoncé que l’année 2012 sera une année importante pour le Mali.  Le Président, qui n’est pas candidat à sa propre succession, a procédé à une révision de la Constitution de 1992, à l’issue de consultations nationales, afin de consolider la démocratie, la bonne gouvernance et l’État de droit.  C’est pourquoi elle a invité la communauté internationale, ainsi que les partenaires du développement, à appuyer le processus électoral en cours et à accompagner les efforts visant à relever le défi de l’organisation du référendum constitutionnel et des élections libres, transparentes et démocratiques.  Confronté au phénomène de la désertification et aux aléas pluviométriques, le Mali considère les changements climatiques comme l’un des défis majeurs qui affectent la survie et le développement de l’humanité.  Le Premier Ministre a réaffirmé l’engagement de son pays à intensifier les actions qu’il mène dans le cadre de la préservation des sols, des forêts et de la faune.  Elle a ajouté que la crise financière mondiale ne devait pas devenir un prétexte pour réduire l’aide publique au développement.


Source

Déclaration

Vidéo

Anglais

Sessions précédentes

  • S.E. M. Ibrahim Boubacar Keita
    Président
  • S.E. M. Ibrahim Boubacar Keita
    Président
  • S.E. M. Ibrahim Boubacar Keita
    Président
  • S.E. M. Ibrahim Boubacar Keïta
    Président
  • S.E. M. Modibo Diarra
    Premier Ministre
  • S.E. M. Moctar Ouane
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Oumar Daou
    Chairman of the Delegation