Inde

S.E. M. Manmohan Singh, Premier Ministre

24 septembre 2011 (66e session)

India
Statement Summary: 

M. MANMOHAN SINGH, Premier Ministre de l’Inde, a déclaré qu’il n’y avait pas d’autre choix que de relever les nombreux défis qui se posent aujourd’hui à la communauté internationale, mais que le succès ne serait garanti qu’en privilégiant une approche fondée sur la coopération plutôt que sur la confrontation et en s’appuyant sur l’internationalisme et le multilatéralisme, valeurs sur lesquelles reposent les Nations Unies.  Le respect de l’état de droit est aussi important au niveau international qu’il ne l’est au sein même des pays, a-t-il poursuivi, en rappelant que les sociétés ne pouvaient pas être « restructurées » depuis l’extérieur ou par la force militaire.  La communauté internationale peut prêter une assistance dans le cadre des processus de transition et du renforcement des institutions, « mais l’idée que des prescriptions puissent être faites de l’étranger est dangereuse », a insisté M. Singh.  Toutes les actions entreprises sous l’égide de l’ONU doivent respecter l’unité, la souveraineté et l’intégrité territoriales des États, a-t-il ajouté sur ce point.

Pour le Premier Ministre de l’Inde, une tâche importante est de réformer la gouvernance mondiale, en commençant par les Nations Unies, qui doivent devenir plus fortes et plus efficaces et répondre aux aspirations de tous.  Dans ce contexte, l’élargissement et la réforme du Conseil de sécurité est déterminante afin de refléter les réalités du monde contemporain, a estimé M. Singh.  En outre, a-t-il estimé, nous ne devons pas prendre pour prétexte la crise économique pour ériger des murs entre nous, mais au contraire promouvoir la coordination des politiques macroéconomiques.  C’est la raison pour laquelle il a appelé de ses vœux une réforme des institutions financières internationales.  L’Inde, qui est un pays émergent, n’a pas manqué de forger des partenariats avec d’autres pays, notamment les moins avancés (PMA), a fait remarquer M. Singh.  Pour réaliser leur développement, les pays ont cependant besoin d’un environnement pacifique, a expliqué le Premier Ministre, qui a soutenu que la lutte contre le terrorisme doit être implacable.  Il s’est félicité, à cet égard, de la coopération régionale renforcée en Asie du Sud dans le domaine de la sécurité, notamment entre l’Inde et le Bangladesh.  Après avoir condamné l’assassinat de M. Burhanuddin Rabbani, perpétré la semaine dernière à Kaboul, M. Singh a réaffirmé l’engagement de son pays de se tenir aux côtés de l’Afghanistan.  Il a enfin attiré l’attention sur la nécessité de lutter contre le phénomène de la piraterie au large des côtes somaliennes et dans la mer Rouge.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Sushma Swaraj
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. Mme Sushma Swaraj
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. Mme Sushma Swaraj
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. Mme Excellency Sushma Swaraj
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. Narendra Modi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Manmohan Singh
    Premier Ministre
  • S.E. M. S. M. Krishna
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. S. M. Krishna
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. S. M. Krishna
    Ministre des relations extérieures