Cabo Verde (République de)

S.E. M. José Maria Pereira Neves, Premier Ministre

24 septembre 2011 (66e session)

Cabo Verde
Statement Summary: 

M. JOSÉ MARIA PEREIRA NEVES, Premier Ministre et Ministre de la réforme du Cap-Vert, s’est d’abord vivement félicité du choix du thème général de cette année qui est la médiation.  En tant qu’État soumis aux principes et aux règles des Nations Unies, a-t-il dit ensuite, le Cap-Vert demeure convaincu que la paix et les droits de l’homme constituent les éléments clefs pour la construction de la souveraineté, de l’état de droit et du développement durable.  Ceci indique, a-t-il estimé, que les médiateurs impliqués dans toute résolution de conflits doivent toujours, dans leurs approches, accorder une priorité à ces deux notions de paix et de droits de l’homme.  Évoquant l’action générale de l’ONU, M. Pereira a estimé qu’il était crucial pour l’Organisation de se focaliser sur la prévention et le contrôle des maladies non transmissibles à travers le monde, particulièrement dans le contexte des défis auxquels font face les pays en développement.  Après avoir apporté son soutien à la prochaine conférence «  Rio+20 », le Premier Ministre a rappelé que le Cap-Vert, en tant que petit État insulaire en développement souffrait des conséquences des changements climatiques.  « Nous sommes conscients de l’importance de l’économie verte et de celle dite bleue, pour le développement durable », a-t-il souligné, avant d’inviter les Nations Unies à œuvrer à la prévention des changements climatiques, et à s’attaquer au manque des produits alimentaires et produits pétroliers.  « Nous comptons également sur la communauté des États réunis dans cette Assemblée, à la fois aux niveaux bilatéral et multilatéral pour adhérer à l’objectif de l’économie verte et au développement durable », a-t-il plaidé. 

Le Cap-Vert n’est pas uniquement un partenaire fort, en matière de sécurité globale, il est aussi un membre actif dans le combat contre les trafics et autres crimes associés, s’est réjoui son Premier Ministre.  Il a par ailleurs passé en revue les cinq piliers adoptés par son gouvernement dans le cadre de sa stratégie de réduction de la pauvreté, citant entre autres, le renforcement du développement humain, et l’investissement dans l’infrastructure.  Abordant la situation régionale, il s’est dit préoccupé par la persistance de la famine dans la corne de l’Afrique « où des milliers d’enfants meurent chaque jour de faim ».  Nous exhortons l’ONU à déployer des efforts plus effectifs pour renverser la tendance actuelle de cette tragédie en Afrique de l’Est, a déclaré le Premier Ministre, avant d’appeler à l’édification d’« un monde débarrassé de la famine ».
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Jorge Carlos de Almeida Fonseca
    Président
  • S.E. M. José Ulisses de Pina Correia e Silva
    Premier Ministre
  • S.E. M. Luis Filipe Lopes Tavares
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. José Maria Pereira Neves
    Premier Ministre
  • S.E. M. Fernando Jorge Wahnon Ferreira
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. José Maria Pereira Neves
    Premier Ministre
  • S.E. M. Jorge Carlos De Almeida Fonseca
    Président
  • S.E. M. Antonio Pedro Monteiro Lima
    Représentant permanent
  • S.E. M. Antonio Pedro Monteiro Lima
    Président de la délégation