Bhoutan

S.M. Lyonchoen Jigmi Yoezer Thinley, Roi

23 septembre 2011 (66e session)

Bhutan
Statement Summary: 

M. LYONCHOEN JIGMI YOEZER THINLEY, Premier Ministre du Bhoutan, a confié qu’en 25 ans de participation à l’Assemblée générale, il n’avait eu de raisons d’espérer qu’une seule fois, lors de la fin de la guerre froide.  Ce qui a ensuite prévalu est un sentiment de trahison et de désillusion face à un monde encore plus divisé et dangereux.  Manquant de volonté politique et en fait, de lucidité, nous récusons avec des arguments malicieux ce que nous savons être la raison de nos problèmes, a-t-il dit, et nous continuons à acquérir des armes pour prévenir la guerre, répondons aux changements climatiques avec davantage d’émissions néfastes, faisons une course à la production et à la consommation face à des ressources qui s’épuisent, et idéalisons l’individualisme alors que la famille et la communauté s’effondrent dans un contexte de dislocation sociale, de crime, de maladie mentale, de solitude et de suicide.  M. Thinley a estimé que trop longtemps, la communauté internationale a refusé de voir que les problèmes sont interconnectés et qu’il fallait quitter les rails des modèles économiques basés sur le PIB.  Les marchés réduisent l’humanité en esclavage, détruisent nos systèmes d’assistance et menacent notre survie à long terme, a-t-il dénoncé.

C’est pourquoi le Bhoutan se réjouit que l’Assemblée générale ait adopté à l’unanimité la résolution qu’il a présentée sur « le bonheur: une démarche holistique du développement ».  « Ma délégation croit fermement que le bonheur et le bien-être tels qu’ils sont promus dans mon pays permettraient une progression naturelle vers les OMD », a-t-il déclaré, annonçant la tenue d’un Groupe de discussion sur la science et l’économie du bonheur au printemps 2012, avant la Conférence Rio+20.  Le Bhoutan est pleinement engagé dans la promotion d’une civilisation humaine durable, dans un environnement pacifique et sûr, et se tient disposé à partager son expérience et ses modestes réalisations, a insisté le Premier Ministre, rappelant par exemple que la couverture forestière dans le pays était passée de 64% à 81% en 40 ans.  Le Bhoutan est d’ailleurs aujourd’hui le seul pays ayant pris l’engagement de maintenir pour toujours l’équilibre de son empreinte carbone, a-t-il ajouté.  « Nos valeurs sociales et culturelles restent vitales même si nous avons adopté la mondialisation et accepté ce que cette dernière a à offrir, et nous sommes passés avec succès et sans heurts d’une monarchie absolue à une démocratie pleine et vibrante », a-t-il assuré, avant de présenter la candidature de son pays pour un siège non permanent au Conseil de sécurité pour la période 2013-2014.  Le Bhoutan pense pouvoir amener une perspective nouvelle et holistique de la paix et de la sécurité, au-delà de ces limitations étroites, et espère s’attaquer à toutes les formes de menaces à la survie au progrès et au bonheur de la société humaine.  « Oui, c’est un rêve, a enfin déclaré M. Thinley, mais nous devons oser rêver et trouver le courage et la détermination de poursuivre le plus haut des idéaux. »
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Lyonpo Tshering Wangchuk
    Chef du gouvernement par intérim
  • S.E. M. Dasho Tshering Tobgay
    Premier Ministre
  • S.E. M. Lyonpo Damcho Dorji
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Damcho Dorji
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Lyonpo Rinzin Dorje
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Lyonpo Rinzin Dorje
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Lyonchoen Jigmi Yoezer Thinley
    Premier Ministre
  • S.E. M. Daw Penjo
    Secrétaire aux Affaires étrangères
  • S.E. M. Lyonpo Ugyen Tshering
    Ministre des affaires étrangères