Belize

S.E. M. Wilfred Elrington, Ministre des affaires étrangères et du commerce international

27 septembre 2011 (66e session)

Belize
Statement Summary: 

M. WILFRED P. ELRINGTON, Ministre des affaires étrangères et du commerce extérieur de Belize, s’est inquiété de la mondialisation de la crise de la dette, le fléau de la drogue, des armes et de la traite des êtres humains, ainsi que les « changements extrêmes » que connaît la nature.  Pour M. Elrington, les réponses apportées par la communauté internationale à ces catastrophes ont été inadéquates.  Il a également déploré la persistance de la pauvreté, des maladies, de l’analphabétisme et du chômage, ainsi que la perspective d’un nouveau recul économique.

M. Elrington a ensuite appelé l’ONU à s’unir à Belize pour l’aider à lutter contre les trois principales menaces que connaît le pays, à savoir les changements climatiques, le crime et la violence, ainsi que les maladies non transmissibles chroniques (MNT).  Il a expliqué que 24 petits États insulaires et côtiers, dont le sien, avaient lancé une initiative innovante en matière d’énergie dans le but de transformer leur secteur énergétique et de catalyser leur développement économique.  Il a cependant fait savoir que le succès de cette initiative dépendait du transfert promis de technologies propres et du financement de la communauté internationale.  Le Ministre a également souhaité que la prochaine Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de Durban, en Afrique du Sud, soit l’occasion de créer des mesures d’incitations pour la réduction des émissions des gaz à effet de serre et de la pollution et pour assurer la protection des forêts.

M. Elrington s’est ensuite inquiété de l’escalade dramatique de la violence dans sa région qui, a-t-il indiqué, a fait 18 167 morts au cours des 10 dernières années.  Il a observé qu’aucune des armes utilisées pour commettre ces meurtres n’avait été fabriquée en Amérique latine et que la nature transfrontalière de ces crimes était exacerbée par la collaboration entre criminels se trouvant de part et d’autre des frontières.  M. Elrington a ensuite réclamé la création d’un cadre normatif « juridiquement contraignant, robuste et complet » pour réglementer le commerce des armes.

Le Ministre a par ailleurs indiqué qu’en 2030, dans les Caraïbes, trois décès sur quatre seraient provoqués par des maladies non transmissibles.  On ne peut lutter, de manière efficace, contre ces maladies que par le biais des efforts de collaboration de la communauté internationale, a-t-il avancé.  Il a ajouté que la déclaration politique adoptée à l’issue de la Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur les MNT devait servir de modèle pour l’action à tous les niveaux.  M. Elrington a ensuite souhaité que la « République de Chine (Taiwan) » puisse participer aux travaux de l’ONU.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Wilfred Elrington Attorney General
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. The Honourable Wilfred Elrington
    Procureur général