Andorre

S.E. M. Gilbert Saboya Sunyé, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2011 (66e session)

Andorra
Statement Summary: 

M. GILBERT SABOYA SUNYÉ, Ministre des affaires étrangères de la Principauté d’Andorre, a déclaré qu’il faudrait veiller à ce que la reprise économique qui suivra la récession n’accentue pas d’avantage les inégalités existantes.  De même que le droit international protège les nations qui, comme la nôtre ne dispose pas de capacité militaire, croissance économique doit prêter une attention toute particulière aux plus vulnérables pour éviter que les conséquences de la récession ne retombent pas systématiquement sur ces derniers, a-t-il dit.  Il a indiqué que l’Andorre, depuis sa dimension réduite, sa stabilité séculière et son enclavement au milieu des montagnes, affronte un processus d’ouverture de son économie.  « Nous aussi, nous voulons relever le défi de construire un modèle de croissance inclusif, ne laissant personne de côté », a-t-il insisté.  « Ce modèle, nous ne pouvons pas le construire en tournant le dos à la communauté internationale », a ajouté le Ministre des affaires étrangères de la Principauté d’Andorre. 

Mettant l’accent sur les dangers des changements climatiques pour les pays qui dépendent principalement de leurs ressources naturelles, M. Saboya Sunyé a rappelé qu’une grande partie de l’économie d’Andorre repose sur le tourisme d’hiver et de la montagne.  Il a indiqué que son pays soutiendra toutes les démarches relatives à la lutte contre les changements climatiques et a souligné que la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques est entrée en vigueur le 31 mai 2011, à Andorre.  Saluant l’avènement du « printemps arabe », il a espéré que ces mouvements visant à établir la démocratie puissent se consolider dans le futur.  Il a précisé que l’Andorre a, au mois de juillet, exprimé son soutien, afin que le Soudan du Sud puisse devenir le 193e État Membre de l’ONU, en ajoutant qu’un monde plus démocratique est un monde plus dynamique, mais aussi plus sûr parce que plus juste.  Le Ministre a rappelé que la démocratie et le parlementarisme centenaires ne sont pas le fruit de la paix et de la stabilité, mais bien l’inverse, la paix, la sécurité et la stabilité sont le fruit de la démocratie.  Il a conclu que sans la démocratie, la paix et la stabilité seraient bien éphémères, aussi bien en Andorre que dans le reste du monde. 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Premier Ministre
  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Premier Ministre
  • S.E. M. Antoni Marti Petit
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Gilbert Saboya Sunyé
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jaume Bartumeu Cassany
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Xavier Espot Miró
    Ministre des affaires étrangères