Îles Salomon

S.E. M. Peter Shanel Agovaka, Ministres des affaires étrangères et du commerce international

27 septembre 2010 (65e session)

S.E. M.Peter Shanel Agovaka

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. PETER SHANEL AGOVAKA, Ministre des affaires étrangères et du commerce extérieur des Îles Salomon, a salué le travail des 400 observateurs nationaux et internationaux, qui, grâce à la coordination du Bureau des affaires politiques des Nations Unies et du PNUD, ont supervisé les élections nationales du mois dernier aux Îles Salomon.  Les recommandations de réformes électorales que ces observateurs ont proposées seront dûment prises en compte pour l’amélioration du système électoral national, a assuré le Ministre.  Il a souligné que chaque pays devait décider du type et de la forme de démocratie qu’il adopte, car « la démocratie ne peut pas être imposée ». 

C’est la raison pour laquelle les Îles Salomon préfèrent le dialogue aux sanctions et à la confrontation avec Fidji, et appuient les efforts de Fidji pour déterminer son avenir.  Rappelant la présence de la Mission d’assistance régionale aux Îles Salomon (RAMSI), qui existe depuis 7 ans, le Ministre a expliqué que le cadre de partenariat actuel favorise une plus grande cohérence et une meilleure prévisibilité de la coopération en matière de développement.  Il a cependant souligné que si les relations avec RAMSI ont permis de créer une stabilité politique et financière, les causes profondes du conflit n’ont toujours pas été réglées, notamment les questions liées à la tolérance et au respect des différentes cultures.  Le Ministre a assuré que son gouvernement était déterminé à s’occuper de ces questions. 

Abordant la menace des changements climatiques, le Ministre a insisté sur l’urgence de parvenir à un accord international juridiquement contraignant à la Conférence de Cancún.  En tant que PEID, les Îles Salomon se rallient à l’appel visant à limiter l’augmentation de la température en deçà de 1,5ºC et à réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre.  Le Ministre a rappelé que cette année, huit des petits États insulaires du Pacifique, dont les Îles Salomon, avaient décidé de coordonner la gestion et la conservation des stocks de thon.  Il a regretté que les engagements internationaux en faveur du Programme d’action de la Barbade restent décourageants alors même que la situation des PEID est de plus en plus vulnérable.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Manasseh Damukana Sogavare
    Premier Ministre
  • S.E. M. Manasseh Sogavare
    Premier Ministre
  • S.E. M. Manasseh Sogavare
    Premier Ministre
  • S.E. M. Collin Beck
    Représentant permanent
  • S.E. M. Manasseh Maelanga
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Gordon Darcy Lilo
    Premier Ministre
  • S.E. M. Danny Philip
    Premier Ministre
  • S.E. M. Fredrick Fono
    Vice-Premier Ministre