Niger

S.E. M. Lieutenant-General Salou Djibo, Président

23 septembre 2010 (65e session)

Statement Summary: 

M. DJIBO SALOU, Président de la République du Niger, a déclaré que le Conseil Suprême s’était donné comme objectif principal, dès le 18 février 2010, de prendre toutes les décisions susceptibles d’apaiser la vie politico-sociale du pays.  Dans ce but, il a construit son programme de gouvernement autour de trois axes: la restauration de la démocratie; l’assainissement de la situation politique et économique en luttant contre l’impunité, la corruption et les trafics d’influence; la réconciliation des nigériens.  Il a précisé que la Commission électorale nationale indépendante avait arrêté un chronogramme des élections générales –qui se tiendront du 31 octobre 2010 au 6 avril 2011- et un projet de budget afférent à l’organisation des sept scrutins prévus.  Il a exhorté la communauté internationale à accompagner les efforts électoraux du Niger. 

M. Salou a également fait état de la mise en place, le 11 mai 2010, d’une Commission de lutte contre la délinquance économique, financière et fiscale et pour la bonne gouvernance.  Parallèlement, a également été établie une haute autorité pour la réconciliation et la consolidation de la démocratie, a-t-il dit.  Il a salué l’appui concret des partenaires internationaux pour la mise en place d’un Dispositif national de prévention et de gestion des crises alimentaires qui a mené des actions d’atténuation de la crise.  Il s’est félicité que la sécurité alimentaire figure en bonne place parmi les thèmes sur lesquels la présente session de l’Assemblée générale mettra l’accent. 

En ce qui concerne la situation sur le continent africain, M. Salou s’est réjoui de la tenue d’élections libres, transparentes et justes au Soudan et au Burundi.  Il a salué la décision de la Côte d’Ivoire d’organiser incessamment des élections.  Il a précisé que c’est seulement sous cette condition que la Côte d’Ivoire retrouvera cette stabilité et cette quiétude qui lui permettront de jouer pleinement son rôle de locomotive en Afrique de l’Ouest.  Il a formé le vœu de progrès significatifs sur le plan politique dans d’autres pays comme la République centrafricaine, les Comores, la Somalie, Madagascar, la région des Grands Lacs et le Darfour. 

Parmi les autres menaces, il a cité le terrorisme, le trafic de stupéfiants et la prolifération des armes légères et de petit calibre (ALPC).  L’enlèvement, la semaine dernière, de ressortissants étrangers dans le nord du Niger vient rappeler la gravité de la situation et l’urgence de prendre les mesures nécessaires pour faire face avec efficacité à cette menace contre la paix, la sécurité et le développement de nos pays, a-t-il affirmé. 

Dans le domaine des Objectifs du Millénaire pour le développement, il a estimé que la Réunion de haut niveau qui s’est tenue du 20 au 22 septembre dernier avait été une réelle opportunité pour la communauté internationale de traiter de manière plus appropriée de nombreux sujets de préoccupation et de faire le lien entre la réalisation des OMD et la disponibilité des ressources nécessaires.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Kalla Ankourao
    Ministre des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration régionale
  • S.E. M. Ibrahim Yacoubou
    Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale
  • S.E. M. Mahamadou Issoufou
    Président
  • S.E. Mme Aïchatou Boulama Kané
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Mahamadou ISSOUFOU
    Président
  • S.E. M. Mohamed Bazoum, Deputy
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mohamed Bazoum
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Mahamadou Issoufou
    Président
  • S.E. Mme Aichatou Mindaoudou
    Ministre des affaires étrangères