Mongolie

S.E. M. Batbold Sukhbaatar, Premier Ministre

27 septembre 2010 (65e session)

Statement Summary: 

M. BATBOLD SUKHBAATAR, Premier Ministre de la Mongolie, a proposé à l’ONU de débattre du concept d’« État développeur » né par opposition au néolibéralisme, dans des pays où la croissance rapide a pu être combinée avec des progrès dans la lutte contre la pauvreté.  L’expérience de ces pays a montré que l’État peut délibérément intervenir dans l’économie et même y apporter des corrections et promouvoir ainsi une croissance et un développement durable inclusifs.

Il a estimé que si l’ONU veut renforcer son rôle dans la gouvernance mondiale, elle doit être plus efficace et mener des réformes vigoureuses.  Il a cité, dans ce contexte, la revitalisation de l’Assemblée générale, le renforcement du Conseil économique et social (ECOSOC) et la réforme du Conseil de sécurité. 

Parlant des pays en développement sans littoral (PDL), le Ministre s’est félicité de ce que les ministres des affaires étrangères de ces pays aient approuvé, la semaine dernière, l’Accord multilatéral sur la création, proposée par la Mongolie, d’un centre international de réflexion sur les PDL.  Poursuivant sur la question du changement climatique, le Ministre a rappelé qu’en 20 ans, 70% du territoire mongolien a été affecté par la désertification.  Il a indiqué que conformément à la réunion spéciale à laquelle son gouvernement a assisté dans « le sable du désert de Gobi », la Mongolie entend mettre l’accent sur la question de la désertification dans le cadre de la Convention pertinente de l’ONU. 

Le Ministre a souligné que la réalisation des OMD passait aussi par l’accès à l’énergie nucléaire.  Cette année, a-t-il indiqué, la Mongolie fait partie des huit pays-sites dans le cadre du Système normalisé de contrôle des accès et pourra ainsi partager son expérience dans la lutte contre la multiplication des cancers induits par l’exposition à l’uranium.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes