Luxembourg

S.E. M. Jean Asselborn, Vice-Premier Ministre

24 septembre 2010 (65e session)

Statement Summary: 

M. JEAN ASSELBORN, Vice-Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères du Luxembourg, a rappelé que son pays faisait partie de ceux qui tiennent leurs promesses, même en temps de crise.  L’aide publique au développement du Luxembourg, qui avait déjà atteint le seuil de 0,7% du revenu national brut depuis 2000, a franchi la barre de 1% en 2009.  Le Gouvernement luxembourgeois s’engage à maintenir cet effort, a ajouté le représentant.

Faisant référence aux viols de masse et aux agressions sexuelles qui ont eu lieu cet été au Nord-Kivu, M. Asselborn a souligné l’importance d’une action conséquente des Nations unies pour mettre fin au recours à la violence sexuelle comme arme de guerre.  « La communauté internationale doit tout faire pour appuyer le Gouvernement congolais dans ses efforts afin que les responsables de ces crimes atroces soient activement recherchés, jugés et punis », a déclaré le Vice-Premier Ministre.  La lutte contre l’impunité pour les crimes les plus graves doit cesser d’être un objectif abstrait pour devenir une réalité effective et concrète, a-t-il dit.

Le représentant du Luxembourg a exprimé le souhait de voir la paix établie au Moyen-Orient, mais il a ajouté que la reprise des pourparlers directs entre Israéliens et Palestiniens ne doit pas se laisser détourner par les ennemis de la paix.  Il est important de mettre fin à toutes les implantations de colonies de peuplement, de trouver d’urgence une solution durable à la situation à Gaza et de relancer son économie.  M. Asselborn a enfin salué le lancement par le Secrétaire général d’une enquête sur l’incident survenu en mai dernier à la flottille d’aide qui faisait route vers Gaza.

Abordant la situation au Soudan, M. Asselborn s’est réjoui qu’après plus de deux décennies d’affrontements, la perspective d’un règlement se dessine enfin.  Il a insisté sur la nécessité d’une démarche globale en Somalie qui seule permettra de lutter contre la menace terroriste que représentent les groupes armés pour la Somalie, la sous-région et la communauté internationale.

Dans le domaine du désarmement et de la non-prolifération, il a souligné l’importance de poursuivre les efforts de désarmement aussi bien nucléaire que classique.  « La constante recherche de la sécurité au plus bas niveau possible d’armement sera une contribution essentielle à la stabilité dans le monde, » a-t-il dit.

Rappelant enfin la nécessité d’une réforme du Conseil de sécurité afin de le rendre plus inclusif et plus représentatif des réalités d’aujourd’hui, M. Asselborn a souhaité que soit garantie une place adéquate pour les petits États qui représentent la vaste majorité des États Membres de l’Organisation.


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Xavier Bettel
    Premier Ministre
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Xavier Bettel
    Premier Ministre
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. Xavier Bettel
    Premier Ministre
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Henri of Luxembourg
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Vice-Premier Ministre