Kenya

S.E. M. Mwai Kibaki, Président

23 septembre 2010 (65e session)

Kenya
Statement Summary: 

M. MWAI KIBAKI, Président de la République du Kenya, a déclaré que son pays avait pris des mesures importantes pour résoudre les difficultés politiques survenues après les élections de 2007.  Il a parlé de « progrès considérables » dans la mise en œuvre de réformes ambitieuses visant à consolider la démocratie et assurer la paix et la stabilité.  En tête de cet agenda de la réforme, le Président a placé la nouvelle Constitution promulguée le 27 août 2010, après un référendum « réussi ». 

Après s’être attardé sur les efforts de son pays pour mettre en œuvre les OMD, le Président a évoqué l’« obstacle important » à ces efforts qu’est l’instabilité politique en Somalie dont le Kenya supporte le fardeau depuis le début des années 90.  La réticence apparente du Conseil de sécurité à s’engager en Somalie est une source de grande préoccupation pour ceux qui souffrent le plus des conséquences du conflit, a souligné le Président, avant de présenter une autre occasion « qui ne doit pas être perdue ». 

Il a appelé les Nations Unies et la communauté internationale dans son ensemble à saisir l’occasion qu’a offerte l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) en juillet 2010 en identifiant des éléments critiques et en prenant des décisions sur la marche à suivre.  Le Président a donc demandé la nomination d’une éminente personnalité pour la Somalie, le déploiement des 2 000 soldats supplémentaires attendus, le réexamen du mandat actuel de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) dans le but de renforcer sa capacité de maintien de la paix et l’élargissement de l’appui au Gouvernement fédéral de transition pour améliorer son efficacité dans tout le pays.

En tant que Président du Comité de l’IGAD sur le Soudan, M. Kibaki a dit avoir eu les assurances du Président Omar El-Bashir et du Vice-Président Salva Kiir de poursuivre les préparatifs du référendum.  Les deux hommes, a dit le Président, m’ont réaffirmé leur engagement à résoudre toutes les questions en suspens, à tenir le référendum le 9 janvier 2011 et à en accepter les résultats. 

Le Président a aussi annoncé qu’il organiserait le deuxième sommet extraordinaire de l’IGAD sur le Soudan en novembre prochain, notamment dans le but d’appuyer les efforts liés aux arrangements postréférendum.     
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Uhuru Kenyatta
    Président
  • S.E. Mme Amina Chawahir Mohamed
    Secrétaire aux affaires étrangères et au commerce international
  • S.E. M. William Ruto
    Vice-président
  • S.E. M. Uhuru Kenyatta
    Président
  • S.E. M. Uhuru Kenyatta
    Président
  • S.E. M. Mwai Kibaki
    Président
  • S.E. M. Mwai Kibaki
    Président
  • S.E. M. Raila Amollo Odinga
    Premier Ministre