Guatemala

S.E. M. Gert Rosenthal, Président

28 septembre 2010 (65e session)

S.E. M.Gert Rosenthal

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. GERT ROSENTHAL (Guatemala) a estimé qu’en dépit des progrès accomplis vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement, des problèmes persistaient, qui prennent leur origine dans trois phénomènes qu’il a identifiés.  Tout d’abord, la crise économique et financière, qui continue d’avoir un impact négatif sur les performances du Guatemala et d’autres pays.  Ainsi, le revenu national a augmenté de moins de 1% en 2009, en raison de la chute de nos exportations, la réduction des envois de fonds et l’effondrement de l’investissement étranger direct, a indiqué le représentant.  Il a ensuite évoqué la question de l’expansion, au cours de la décennie écoulée, des activités illégales liées à la criminalité organisée, qui constituent une menace pour le Guatemala et la sous-région.  S’il a cité le trafic d’êtres humains et d’armes, M. Rosenthal a tout particulièrement incriminé celui des stupéfiants, « qui a affaibli nos institutions démocratiques ».  Enfin, il a désigné la fréquence des catastrophes naturelles, qui démontre que le Guatemala est extrêmement vulnérable aux effets des changements climatiques.

Dans un second temps, le représentant a formé le vœu que la réforme tant retardée du Conseil de sécurité fasse des progrès significatifs au cours de cette session de l’Assemblée générale.  Cet organe devrait devenir plus représentatif du monde actuel et plus légitime, a souligné le Guatemala, qui est candidat pour la période 2012-2013.  M. Rosenthal a également réitéré le soutien de son pays à la prochaine Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui se tiendra en décembre prochain à Cancún.  Par ailleurs, en rejoignant le Conseil des droits de l’homme, le Guatemala a réitéré son engagement en faveur du plein respect des droits de l’homme, y compris la responsabilité de protéger les populations du génocide, des crimes de guerre, du nettoyage ethnique et des crimes contre l’humanité.  Le représentant a souhaité en conclusion que les négociations actuellement en cours entre la Palestine et Israël soient couronnées de succès et se concrétisent par la création d’un État palestinien coexistant en paix et en sécurité avec Israël.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Jimmy Morales
    Président
  • S.E. M. Jimmy Morales
    Président
  • S.E. M. Carlos Raúl Morales
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Carlos Raúl Morales
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Otto Fernando Pérez Molina
    Président
  • S.E. M. Otto Fernando Pérez Molina
    Président
  • S.E. M. Álvaro Colom Caballeros
    Président
  • S.E. M. Álvaro Colom Caballeros
    Président