Grenade

S.E. M. Tillman Thomas, Premier Ministre

27 septembre 2010 (65e session)

Grenada
Statement Summary: 

M. TILLMAN THOMAS, Premier Ministre de la Grenade, a déclaré qu’un affaissement des Nations Unies ne pourrait être dans l’intérêt général, ajoutant que celles-ci devaient demeurer, selon l’expression utilisée par la reine Elizabeth II lors de son allocution devant l’Assemblée générale, le 6 juillet, une « force réelle pour le bien commun » dans le monde.  Face aux nouvelles réalités d’un monde changeant, les Nations Unies doivent s’adapter, a poursuivi M. Thomas, qui s’est félicité des récentes avancées faites dans le domaine de la cohérence du système des Nations Unies, et en particulier de la création de l’ONU-Femmes.  En outre, les Nations Unies doivent reconnaître la nécessité d’une gouvernance démocratique.  En ce sens, la Grenade soutient l’idée d’une réforme du Conseil de sécurité prévoyant un siège pour les petits États insulaires.  M. Thomas a rappelé l’importance pour son pays du changement climatique, qui doit rester l’une des priorités de la communauté internationale.  La Grenade continue de demander l’adoption d’objectifs ambitieux pour limiter les effets adverses du changement climatique, a ajouté le Premier Ministre, qui a rappelé qu’à ce jour, seule une fraction des 30 milliards de dollars promis au titre du fonds « fast start » destiné à aider les pays en développement à prendre des mesures d’adaptation, a été effectivement versée.  Cet état de fait doit être corrigé, a-t-il ajouté.

Le Premier Ministre s’est félicité de la tenue, la semaine passée, de la Réunion de haut niveau sur la biodiversité, ainsi que de la Réunion d’examen de la Stratégie de Maurice pour le développement des petits États insulaires en développement.  Rappelant que la Grenade, présidente de l’Alliance des petits États insulaires en développement, avait joué un rôle de coordination dans ce processus d’examen, il a souhaité que l’adoption, samedi, de la Déclaration, permette de mettre rapidement en œuvre l’intégralité de la Stratégie de Maurice.  Soulignant l’engagement de son pays en faveur de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), M. Thomas a demandé un réexamen approfondi des critères de détermination des pays à revenu intermédiaire.  Les petits États insulaires en développement ne pourront atteindre le plein développement s’ils sont abandonnés sur le rivage de l’océan du développement du fait d’un diagnostic erroné sur le degré de préparation, a affirmé le Premier Ministre.  M. Thomas a également appuyé l’idée d’une réunion de haut niveau en 2011 consacrée aux maladies non contagieuses, rappelant que ces dernières constituaient la première cause de mortalité dans les pays de la Caraïbe.  Il a également demandé aux États-Unis de mettre fin à leur embargo économique contre Cuba, « ne serait-ce que sur une base humanitaire », et de respecter la récente décision de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) dans le différend qui les opposait à Antigua et Barbuda.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Peter David
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Elvin Nimrod
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Elvin Nimrod
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Clarice Modeste-Curwen
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Nickolas Steele
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Nickolas Steele
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Dessima Williams
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Tillman Thomas
    Premier Ministre
  • S.E. M. Peter David
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international