Guinée équatoriale

S.E. M. Pastor Micha Ondo Bile, Ministre des affaires étrangères

28 septembre 2010 (65e session)

Equatorial Guinea
Statement Summary: 

Soulignant que la faim, la pauvreté et le terrorisme continuent de caractériser le monde, M. PASTOR MICHA ONDO BILE, Ministre des affaires étrangères, de la coopération internationale et de la francophonie de la République de Guinée équatoriale, a appelé les États à concentrer leurs efforts et leurs ressources sur le maintien de la paix et de la sécurité, la promotion d’un environnement plus sain, la création d’un monde exempt d’armes nucléaires et la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée.

Nous devons travailler à un monde de participation et d’égalité, un monde où la réforme du Conseil de sécurité permet un meilleur processus de prise de décisions reflétant la volonté et les intérêts de chaque pays et chaque région, grand ou petit.  Dans ce contexte, le Ministre a rappelé que son Président avait proposé à l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) de créer un prix de la recherche scientifique sur les maladies qui affectent le monde, en particulier l’Afrique, et auquel la Guinée équatoriale contribuerait à hauteur de 3 millions de dollars. 

Le Ministre s’est donc étonné que la création de ce prix soit toujours bloquée et a imputé cette situation au fait que l’initiative vient d’un dirigeant africain.  La Guinée-équatoriale, a-t-il ajouté, ne peut que dénoncer les manipulations de la nouvelle Administration de l’UNESCO.  Le Ministre a qualifié de « sans précédent et donc troublant » le fait qu’une décision prise par le Conseil exécutif d’une institution de l’ONU ne soit pas mise en œuvre par les fonctionnaires. 

Nous nous demandons, s’est-il offusqué, si la science, le continent africain et les frontières ont une couleur.  Nous nous demandons si les contributeurs aux progrès de la science ne peuvent provenir que de certains continents ou peuples parfaits.  Si tel est le cas, s’est emporté le Ministre, montrez-moi ces saints qui se sont réservé le droit exclusif de protéger la vie des autres?  Pourquoi alors ces saints, a-t-il ironisé, laissent-ils le sida, le paludisme et les autres pandémies tuer chaque année 20 millions d’Africains?

La chose la plus préoccupante, a estimé le Ministre, c’est la propagation des manipulations orchestrées par des intérêts économiques obscurs dans le système de l’ONU.  Il a dénoncé l’attitude « irresponsable, ouvertement injuste et raciste » de certains acteurs déguisés en organisations non gouvernementales (ONG) qui s’opposent à la création du « prix UNESCO Obiang Nguema Mbasogo pour la recherche en sciences de la vie ». 

Il a demandé la concrétisation « sans aucun délai », de cette initiative, conformément à la décision 180 EX/57 qui a été adoptée à l’unanimité en octobre 2008 par le Conseil exécutif de l’UNESCO, a-t-il rappelé.

 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Agapito Mba Mokuy
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Teodoro Nguema Obiang Mangue
    Vice-président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président