Bosnie-Herzégovine

S.E. M. Haris Silajdžić, Président

25 septembre 2010 (65e session)

Bosnia and Herzegovina
Statement Summary: 

M. HARIS SILAJDŽIĆ, Président du collège présidentiel de la Bosnie-Herzégovine, a exprimé sa gratitude à la communauté internationale qui a continué à aider son pays à l’issue de l’Accord de paix de Dayton, signé il y a 15 ans, et qui a mis un terme à l’agression et instauré la paix dans son pays, lequel siège actuellement au Conseil de sécurité en tant que membre non permanent.  Il a indiqué que le processus de reconstruction s’est plutôt rapidement achevé, compte tenu du niveau de dévastation.  En revanche, la reconstruction de la société dévastée s’est avérée nettement plus ardue.  Entre 1992 et 1995, une société ancienne et véritablement multiculturelle a été brutalement et intentionnellement éclatée par la force, a-t-il rappelé, en précisant que la moitié des habitants avaient été obligés d’abandonner leur foyer et que 300 000 d’entre eux se trouvent encore hors de la Bosnie-Herzégovine à cause des obstructions systématiques aux programmes de rapatriement.  Quant à ceux qui ont pu revenir, ils sont souvent confrontés à un mur de barrages ou de violations flagrantes de leurs droits les plus élémentaires.
M. Silajdžić a estimé qu’une économie saine pourrait servir d’instrument à l’instauration du caractère pluraliste et de l’esprit tolérant au sein de la société de la Bosnie-Herzégovine, pays riche en ressources hydriques et énergétiques.  Le pays a également fait des progrès pour relancer son commerce et a procédé à une réforme de sa défense, l’une des grandes victoires post-Dayton, selon M. Silajdžić, qui a précisé que son pays était doté de forces armées unifiées et modernes, qui participent aussi aux missions de maintien de la paix des Nations Unies.  Il a néanmoins attiré l’attention sur l’existence, aujourd’hui encore, de ceux qui, disciples de Milosević, Karadzić et Ratko Mladić, pensent réaliser un projet politique qui s’est avéré catastrophique non seulement pour la Bosnie-Herzégovine mais pour l’ensemble de la région et qui appellent publiquement à la sécession d’une région.  Cette tentative est vouée à l’échec, a affirmé M. Silajdžić car la Bosnie-Herzégovine sera défendue.


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Bakir Izetbegović
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Dragan Cović
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Bakir Izetbegović
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Dragan Čović
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Nebojša Radmanović
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Zeljko Komšić
    Président
  • S.E. M. Bakir Izetbegović
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Željko Komšić
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Željko Komšić
    Président du collège présidentiel