Bélarus

S.E. M. Sergei Aleinik, Vice-Ministre des affaires étrangères

28 septembre 2010 (65e session)

Belarus
Statement Summary: 

M. SERGEI ALEINIK, Vice-Ministre des affaires étrangères du Bélarus, a estimé que tous les grands problèmes et défis actuels ne pouvaient être réglés qu’avec la participation de tous les États.  La réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), en dépit des retards évidents actuels, peut être atteinte si les moyens financiers, les technologies et l’expertise nécessaires sont octroyés aux États, en particulier aux plus pauvres d’entre eux, a-t-il soutenu, en rappelant que pour faire face aux crises économique et financière récentes, les États développés « avaient sorti des milliards de dollars ».  Il faut plus de solidarité, a-t-il lancé.  Il a par ailleurs dénoncé les politiques protectionnistes mises en place par certains pays et qui rendent difficiles la réalisation des OMD par les plus vulnérables.  Il a ensuite appelé à une refonte du système financier international en renforçant les institutions de Bretton Woods qui, a-t-il dit, doivent s’ouvrir aux pays en développement.  Il a également rappelé que des efforts avaient été fournis par la communauté internationale afin de faire de l’ECOSOC un organe véritablement économique ayant moins de compétences politiques.  Sur ce plan des progrès ont été faits, mais il faut approfondir cette ambition, a-t-il insisté.  En tant que pays candidat à un poste au sein de cette entité pour 2011, le Bélarus s’engage à œuvrer en ce sens, a-t-il promis.  Il a en outre appelé les pays développés à respecter les engagements qui sont les leurs au titre de l’aide publique au développement.

M. Aleinik a, de même, souhaité qu’une nouvelle dimension à la lutte contre les changements climatiques soit donnée lors de la prochaine Conférence de Cancún, au Mexique.  Les problèmes des changements climatiques sont liés aux questions de la sécurité énergétique et de l’économie dite « verte ».  Cette complexité, a-t-il dit, explique qu’aucune organisation ni aucun État ne peut résoudre cette menace tout seul, a-t-il dit.  En tant qu’État attaché à la protection de la jeunesse, le Bélarus, a annoncé le Ministre, souhaite voir l’Assemblée générale de l’ONU organiser un débat thématique portant sur « le talent des jeunes et leur protection contre la dégradation sociale ».  Le Ministre a par ailleurs affirmé que, jusqu’à ce jour, les effets de la catastrophe de Tchernobyl se faisaient sentir au Bélarus et en Fédération de Russie.  Il a ainsi annoncé l’intention de son pays de déposer auprès de l’Assemblée générale un projet de résolution relatif « au renforcement de la coopération et des efforts en vue de réduire les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl ».
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Vladimir Makei
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Vladimir Makei
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Valentin Rybakov
    Vice-Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Alexander Lukashenko
    Président
  • S.E. M. Vladimir Makei
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Vladimir Makei
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Vladimir Makei
    Vice-Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sergei Martynov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sergei Martynov
    Ministre des affaires étrangères