Arménie

S.E. M. Edward Nalbandian, Ministre des affaires étrangères

25 septembre 2010 (65e session)

S.E. M.Edward Nalbandian

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. EDWARD NALBANDIAN, Ministre des affaires étrangères de l’Arménie, évoquant la situation qui prévaut dans la région où se trouve son pays, s’est demandé comment il est possible de maintenir la paix, la sécurité et la stabilité quand on décuple les dépenses militaires, quand on menace régulièrement d’employer la force et de déclencher la guerre.  Comment peut-on assurer des relations amicales et pacifiques entre les peuples quand on incite à l’intolérance et à la haine, quand on impose le blocus et qu’on ferme les frontières?, s’est-il interrogé en faisant référence au conflit qui oppose l’Azerbaidjan au Nagorno-Karabakh.  À cet égard, il a réaffirmé le droit inaliénable des peuples à l’autodétermination.  Il a aussi rappelé l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice concernant la déclaration d’indépendance unilatérale du Kosovo, de juillet dernier et la médiation du Groupe de Minsk de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

L’initiative arménienne de normalisation des relations avec la Turquie sans condition préalable a été appuyée par la communauté internationale et, après d’intenses négociations, les protocoles arméno-turcs ont été finalement signés, a indiqué le Ministre arménien des affaires étrangères.  Il a ensuite déploré que la Turquie ait fait marche arrière et se soit abstenue de ratifier ces protocoles.  Le résultat en est que la frontière entre l’Arménie et la Turquie est la seule qui demeure fermée en Europe.  Il a exprimé le souhait de son pays de normaliser les relations sans condition.  M. Nalbandian a défendu la responsabilité de protéger et s’est dit encouragé par le rapport du Secrétaire général intitulé « Alerte rapide, évaluation et responsabilité de protéger » et le prochain débat de l’Assemblée générale pour se mettre d’accord sur une formule permettant d’agir en temps voulu et d’une façon cohérente aux fins de prévenir des situations susceptibles d’aboutir à un génocide, à des crimes de guerre et crimes contre l’humanité.    
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Serzh Sargsyan
    Président
  • S.E. M. Edward Nalbandian
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Serzh Sargsyan
    Président
  • S.E. M. Serzh Sargsyan
    Président
  • S.E. M. Edward Nalbandyan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Edward Nalbandyan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Serzh Sargsyan
    Président
  • S.E. M. Edward Nalbandian
    Ministre des affaires étrangères