Andorre

S.E. M. Jaume Bartumeu Cassany, Chef de gouvernement

27 septembre 2010 (65e session)

Andorra
Statement Summary: 

M. JAUME BARTUMEU CASSANY, Chef du Gouvernement d’Andorre, s’est attardé sur les conséquences du changement climatique, « phénomène qui met en danger les populations les plus pauvres, modifie l’accès à l’eau, aggrave la malnutrition et incite à la violence ».  « Les menaces sont réelles mais les solutions aussi », a-t-il affirmé, avant d’émettre l’espoir qu’un texte ambitieux serait adopté lors de la Conférence sur la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui se tendra à Cancún, au Mexique, à la fin de l’année.  De son côté, l’Andorre a pris des mesures en matière de traitement de l’eau et de réduction des substances qui dégradent la couche d’ozone, a-t-il indiqué, ajoutant que son pays avait prévu d’approuver prochainement la ratification de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique.  L’Andorre a pu sortir de la « liste grise » de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) grâce à la signature de 17 accords bilatéraux d’échange de renseignements en matière fiscale, a poursuivi M. Cassany.  « Nous voulons continuer à progresser sur la voie de la transparence et de la coopération internationale dans la lutte contre la fraude fiscale », a-t-il assuré.  À cet égard, il a estimé utile de mettre en place un mécanisme européen permanent de stabilité financière ainsi qu’une régulation très stricte des produits dérivés.  Il s’est dit également favorable à la création d’une agence européenne de qualification de la solvabilité des activités financières et des administrations.  Il a, par ailleurs, encouragé la mise en place d’une définition internationale de minima sociaux.

Rappelant que son pays ne dispose pas d’armée, le Chef du Gouvernement andorran s’est félicité de vivre en paix depuis plus de 700 ans, tout en signalant qu’il allait ratifier prochainement la Convention sur les armes à sous-munitions.  En novembre prochain, l’Andorre sera soumise pour la première fois à l’examen périodique universel du Conseil des droits de l’homme, a poursuivi M. Cassany.  La lutte contre la violence faite aux femmes est l’une des priorités du Gouvernement, a-t-il ajouté, se prévalant de la création récente du Secrétariat d’État à l’égalité et au bien-être qui vise à favoriser la situation de la femme.  L’Andorre ratifiera au cours des prochains mois la Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains, a-t-il aussi indiqué, avant de saluer la création récente de l’entité ONU-Femmes.  M. Cassany a ensuite mis l’accent sur la solidarité dont faisait preuve son pays face aux grandes catastrophes et aux crises humanitaires dans le monde, par des contributions internationales volontaires.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Premier Ministre
  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Premier Ministre
  • S.E. M. Antoni Marti Petit
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Antoni Martí Petit
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Gilbert Saboya Sunyé
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Gilbert Saboya Sunyé
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Xavier Espot Miró
    Ministre des affaires étrangères