Vanuatu

S.E. M. Edward Nipake Natapei, Premier Ministre

25 septembre 2009 (64e session)

S.E. M.Edward Nipake Natapei

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. EDWARD NIPAKE NATAPEI, Premier Ministre de Vanuatu, a indiqué que le principal objectif de la réforme entreprise dans son pays depuis les années 1990 est la justice sociale, en particulier pour intégrer les besoins très divers de populations sur le plan culturel et ceux des communautés géographiquement éloignées dans les priorités de développement national.  Il a exprimé sa reconnaissance à ses partenaires de développement pour leur soutien, tout en reconnaissant qu’après avoir reçu cette aide pendant de nombreuses années, le développement économique des petits États insulaires en développement reste faible.

Beaucoup de pays de notre région, comme Vanuatu, ne sont pas en mesure d’espérer atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) d’ici à 2015, a-t-il déploré.  Il a cependant indiqué travailler étroitement avec le Secrétariat du Forum des îles du Pacifique et d’autres instances multilatérales, pour s’assurer que toutes les ressources obtenues pour la région soient consacrées au progrès dans la réalisation des OMD.

Le Premier Ministre a aussi appelé les institutions financières internationales à aider les États insulaires du Pacifique à faire face à la crise économique mondiale.  Il a craint que sa récente croissance économique, qui a atteint 6% entre 2006 et 2007, retombe à 3-4% en 2009 à cause de la récession mondiale, comme les prévisions du Fonds monétaire international (FMI) l’indiquent.  Il a annoncé que son pays accueillera en février 2010 la Conférence des Nations Unies sur la face humaine de la crise économique mondiale dans le Pacifique.

Le Premier Ministre a salué les efforts menés par toutes les nations insulaires pour arriver à l’adoption en juin dernier par l’Assemblée générale de la résolution 63/281 sur les répercussions éventuelles des changements climatiques sur la sécurité.  Il a rappelé que les petits États insulaires en développement (PEID) sont les premiers touchés par les effets des changements climatiques, avant de réitérer que la Convention-cadre des Nations Unies est l’institution essentielle dans ce domaine.  Les PEID sont d’accord pour dire que la communauté internationale doit en faire davantage pour tenir ses promesses, a-t-il ajouté.

Plus de 80% de la population de Vanuatu est dépendante de la terre pour vivre, a poursuivi le Premier Ministre, qui a souligné les conséquences pour les agriculteurs de la diminution de la surface arabe.  Il a expliqué que son pays, qui figure parmi la liste des pays les moins développés (PMD), est en effet rendu plus vulnérable à cause des cyclones, l’érosion des côtes, les inondations, les tremblements de terre, les glissements de terrain, les tsunamis et les éruptions volcaniques.  Il a enfin appelé de ses vœux la conclusion d’un accord sur les changements climatiques à Copenhague, en décembre prochain.  Il s’est aussi félicité de l’adoption hier de la résolution du Conseil de sécurité sur la non-prolifération des armes nucléaires.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Charlot Salwai Tabimasmas
    Premier Ministre
  • S.E. M. Charlot Salwai Tabimasmas
    Premier Ministre
  • S.E. M. Meltek Sato Kilman Livtuvanu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Joe Natuman
    Premier Ministre
  • S.E. M. Moana Carcasses Kalosil
    Premier Ministre
  • S.E. M. Meltek Sato Kilman Livtunvanu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Meltek Sato Kilman Livtunvanu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Edward Natapei
    Premier Ministre