République-Unie de Tanzanie

S.E. M. Jakaya Mrisho Kikwete, Président

24 septembre 2009 (64e session)

Statement Summary: 

M. JAKAYA MRISHO KIKWETE, Président de la République-Unie de Tanzanie, a abordé la question de la sécheresse et de la sécurité alimentaire dans son pays.  Depuis plus de cinq ans, les pays de l’est de l’Afrique, dont la Tanzanie, ont connu une sécheresse sans précédent.  La conséquence en est que la production agricole a été affectée, ce qui a causé des pénuries alimentaires.  Il est important que les Nations Unies soient conscientes de ce problème et aident l’Afrique, a plaidé le Président.

La productivité agricole en Afrique est basse, a-t-il insisté.  La révolution verte prend trop de temps.  Des efforts concertés de la part des gouvernements africains et des donateurs sont nécessaires.  Malheureusement, a déploré le Président, les donateurs ne portent pas aux autres secteurs le même intérêt qu’ils portent au secteur agricole.  Nous nous tournons vers les Nations Unies pour qu’elles inversent cette tendance, a dit le Président.

M. Jakaya Mrisho Kikwete a ensuite souligné le fort taux de chômage chez les jeunes africains, qui pousse certains d’entre eux à devenir « l’huile sur le feu » de nombreux conflits en Afrique.  Les « Amis du continent » et le secteur privé devraient avoir un rôle plus actif dans la création d’emplois.  Le Président a salué l’action de la Commission danoise pour l’Afrique, avant de proposer à l’Assemblée générale de proclamer une décennie de l’emploi des jeunes en Afrique.

Le Président a rappelé le lancement, hier, de l’Alliance des leaders africains contre le paludisme (ALMA).  Venant aux questions de paix et de sécurité en Afrique, il s’est félicité de ce que le Burundi connaisse désormais la paix, avant d’indiquer que néanmoins quelque 160 000 réfugiés ont choisi de rester en Tanzanie et de demander la nationalité tanzanienne, ce que le pays a accepté. 

Le Président a donc demandé la permission de retirer ces réfugiés des camps et de les installer dans différents endroits du pays.  Nous ne voulons pas, s’est-il expliqué, qu’ils gardent une « mentalité de réfugiés » et que les Tanzaniens continuent à les considérer comme tels.  Il s’agira d’un exercice onéreux qui nécessitera l’appui des Nations Unies, a prévenu le Président.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Augustine Phillip Mahiga
    Ministre des affaires étrangères et de la coopération en Afrique orientale
  • S.E. M. Augustine P. Mahiga
    Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale
  • S.E. M. Augustine Phillip Mahiga
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jakaya Mrisho Kikwete
    Président
  • S.E. M. Jakaya Mrisho KIKWETE
    Président
  • S.E. M. Jakaya Mrisho Kikwete
    Président
  • S.E. M. Bernard Kamillius Membe
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jakaya Mrisho Kikwete
    Président
  • S.E. M. Mizengo Pinda
    Premier Ministre