Ukraine

S.E. M. Victor Yushchenko, Président

23 septembre 2009 (64e session)

Statement Summary: 

M. VICTOR YUSHCHENKO, Président de l’Ukraine, a d’emblée appelé les États à faire preuve de tolérance plutôt que de sectarisme et d’arrogance.  L’objectif majeur de notre nation aujourd’hui est de vivre dans la liberté et la paix, de faire renaître notre vielle tradition millénaire, de renouer les liens interrompus et d’être de nouveau une partie active de la civilisation planétaire, a-t-il poursuivi.  « Notre choix pour la démocratie est irréversible », et en tant que nation, nous ne saurons accepter une quelconque forme d’ingérence dans les affaires intérieures d’États souverains, a-t-il martelé.

Rappelant la célébration prochaine du soixante-cinquième anniversaire de la victoire sur le fascisme, le Président ukrainien a expliqué que la mission de tous les pays, est d’éviter le retour à l’idéologie totalitaire et ses dérivés.  « Je soulève cette question parce que nous assistons à la résurgence de signes du passé », s’est-il justifié.

M. Yushchenko a par ailleurs fermement condamné la violation des principes internationaux fondamentaux, en particulier l’intégrité territoriale et l’inviolabilité des frontières des États souverains, en soutenant l’obligation imposée aux membres du Conseil de sécurité de respecter les principes de droit international.  Il a en outre confirmé la volonté de son pays de devenir membre non permanent du Conseil de sécurité, de 2016 à 2017, avant d’annoncer la consolidation de la contribution de l’Ukraine aux activités de maintien de la paix de l’ONU.

Le Chef de l’État, qui a rappelé l’abandon par l’Ukraine de son armement nucléaire, a salué l’engagement russo-américain à élaborer un nouvel accord pour réduire de façon significative les arsenaux nucléaires stratégiques, tout en plaidant pour la sécurité des États non nucléaires.  Il a également fait part de sa préoccupation face aux dangers de la piraterie en mer, avant d’apporter son soutien à l’élaboration de règles uniformes et claires pour combattre les pirates et protéger les marins.  Il a proposé, dans ce cadre, la création d’un centre spécialisé en Afrique.  Devant les conséquences de la crise financière internationale, M. Yushchenko a aussi suggéré la création d’un conseil de sécurité des Nations Unies à vocation économique.


Source

Déclaration

Sessions précédentes