Tonga

S.E. M. Feleti Vaka'uta Sevele, Premier Ministre

26 septembre 2009 (64e session)

S.E. M.Feleti Vaka'uta Sevele

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. FELETI VAKA’UTA SEVELE, Premier Ministre des Tonga, s’est félicité de la tenue du Sommet du Secrétaire général sur les changements climatiques et a rappelé que l’Alliance des petits États insulaires, dont fait partie Tonga, avait tenu son propre sommet sur le même thème peu auparavant.  Pour les petits États insulaires en développement, il est essentiel que chacun mette de côté ses intérêts particuliers au profit d’un sens de la responsabilité collective et au profit des pays les plus vulnérables qui ne peuvent faire face seuls aux conséquences des changements climatiques, a ajouté M. Sevele.  Il s’est félicité de l’adoption par la précédente session de l’Assemblée générale d’une résolution sur les implications de ces changements pour la sécurité.  De même, il s’est réjoui de la détermination à agir, affichée par les participants au récent Sommet du Secrétaire général.  Toutefois, a ajouté M. Sevele, les paroles de chefs d’État et de gouvernement ne peuvent suffire.  Il faut réellement agir pour limiter les changements climatiques et changer nos habitudes de gaspillage au profit de comportements plus productifs.

Rappelant que la totalité de la production de son pays est assurée par des combustibles fossiles importés, le Premier Ministre a expliqué que la hausse des coûts avait amené son gouvernement à adopter une « feuille de route pour l’énergie renouvelable » qui prévoit que 50% de la production d’électricité du pays devrait, en 2012, provenir d’énergies renouvelables.  Les technologies le plus modernes seront utilisées pour la production, mais aussi la distribution de l’électricité, a ajouté le Premier Ministre, qui a remercié l’ensemble des partenaires au développement des Tonga qui soutiennent ce projet.  M. Sevele a rappelé que la réalisation des OMD demeure un élément essentiel du programme de développement de Tonga.  Il a appuyé le projet du Secrétaire général de réunir, en 2010, un sommet spécial sur les OMD.  La tenue, la même année, de l’Examen à haut niveau de la Stratégie de Maurice pour la poursuite de la mise en œuvre du Programme d’action pour le développement durable des petits États insulaires en développement permettra à ces derniers de consolider les progrès acquis et d’examiner les efforts encore nécessaires, a-t-il estimé.

« Nous sommes fiers de notre Constitution en vigueur depuis 134 ans et une des plus anciennes à ce jour, a déclaré M. Sevele, qui a ajouté que le mode de vie de la société tongane repose à la fois sur les droits et responsabilités de l’individu et sur ceux de la famille au sens large et de l’ensemble de la communauté.  C’est le lien entre ces valeurs collectives et ces obligations individuelles qui fait la force des Tonga, a-t-il affirmé.  C’est pourquoi, le Parlement de Tonga, qui a récemment examiné l’opportunité de ratifier la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, s’est prononcé contre, en estimant que cette ratification serait « incompatible avec notre patrimoine social et culturel et notre mode de vie unique », a expliqué le Premier Ministre.  « Nous n’avons pas à présenter d’excuses pour notre prise de position, a-t-il ajouté, en précisant que son pays prend les traités internationaux au sérieux et ne voulait pas se lancer dans une ratification de complaisance.  Plutôt que de ratifier ce Traité, nous préférons examiner à notre manière certains problèmes relatifs aux femmes », a-t-il poursuivi, en affirmant que « nos femmes sont parmi les plus chéries et les plus respectées au monde ».


Source

Déclaration

Sessions précédentes