Slovénie

S.E. M. Danilo Türk, Président

24 septembre 2009 (64e session)

Statement Summary: 

M. DANILO TÜRK, Président de la Slovénie, a appelé les États Membres à faire en sorte que les Nations Unies soient efficaces et animées d’un objectif commun.  Il a estimé que le monde a besoin d’une stratégie globale qui traite des principaux défis du moment comme la crise alimentaire, les changements climatiques, la crise énergétique et la propagation des maladies contagieuses. 

Quel est le rôle des Nations Unies dans ce contexte?  Certaines des réponses, a estimé le Président, figurent dans le Document final de la Conférence sur la crise économique et financière mondiale et son impact sur le développement.  Il reste beaucoup à faire, a-t-il prévenu, pour apporter plus de discipline et de responsabilité dans le système financier mondial.  Il est également nécessaire d’ajuster les institutions de Bretton Woods et d’en augmenter les ressources pour le financement du développement.

Si les questions de développement occupent une large partie de l’ordre du jour de l’Assemblée générale, il faut aussi, a poursuivi le Président, penser aux droits de l’homme dans les circonstances actuelles marquées par l’aggravation de la pauvreté et la montée du chômage.  Toutes ces questions sont des défis à la stabilité sociale et peuvent causer des problèmes de sécurité si rien n’est fait. 

Les décideurs politiques doivent veiller à la coordination des droits de l’homme et des politiques économiques et à la mise en place de mécanismes nationaux et internationaux.  Après avoir salué le débat sur la responsabilité de protéger, M. Türk a insisté sur le fait que les questions de l’environnement, du développement et des droits de l’homme soient au cœur de l’Agenda des Nations Unies.

Mais, a-t-il estimé, c’est dans le domaine du maintien de la paix que les actions les plus urgentes sont nécessaires.  En plus de la réforme du Conseil de sécurité, le Président a jugé qu’il faut renforcer le rôle des Nations Unies dans le maintien de la paix et la sécurité internationales.  M. Türk a salué le rapport du Département des opérations de maintien de la paix, en particulier l’idée d’élargir les partenariats pour renforcer les capacités opérationnelles et affiner l’action politique de ces opérations.

S’agissant du désarmement, de la non-prolifération et du contrôle des armes, il a jugé que le rôle des Nations Unies doit être renforcé, laquelle Organisation demeure un forum indispensable pour les consultations politiques, a insisté M. Türk, en soulignant le potentiel de l’ONU pour résoudre la situation en Afghanistan.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes