Oman

S.E. M. Yousef Bin AI-Alawi Bin Abdullah, Ministre des affaires étrangères

28 septembre 2009 (64e session)

Statement Summary: 

M. YOUSEF BIN AL-ALAWI BIN ABDULLA, Ministre des affaires étrangères d’Oman, a regretté qu’en dépit des réussites des Nations Unies au cours des 60 dernières années, il n’ait pas été possible de régler la question palestinienne.  « Nous sommes pourtant convaincus que l’Initiative de paix arabe et les efforts internationaux constituent les moyens les plus appropriés pour y parvenir », a affirmé le Ministre, qui estime que l’occupation doit prendre fin.  Les Arabes doivent retourner sur les terres occupées depuis 1967, un État palestinien indépendant doit être établi en Cisjordanie et à Gaza avec Jérusalem-Est pour capitale et toutes les colonies illégales de peuplement doivent être démantelées, a-t-il insisté.

Saluant ensuite les récents développements survenus en Iraq, M. Abdulla a émis l’espoir que ces avancées se poursuivront et contribueront au succès des efforts de réconciliation entrepris dans le pays.  Il a également espéré que les pourparlers de paix au Darfour, qui auront lieu à Doha entre le Gouvernement soudanais et l’opposition, aboutiraient à des résultats positifs.  Le Ministre a également salué les efforts internationaux déployés pour lutter contre la piraterie et les agressions armées au large des côtes somaliennes, ainsi que la coopération en cours entre l’Iran, la communauté internationale et l’AIEA.  Sur ce dernier point, il a estimé que des signes positifs laissaient entrevoir une solution diplomatique.

Le Ministre a aussi réitéré le soutien de son gouvernement en faveur de la lutte contre le terrorisme, comme le montre l’adhésion d’Oman à 10 des 13 Conventions des Nations Unies contre le terrorisme.  Il a ensuite souhaité que l’OMS alloue davantage de ressources à la lutte contre la pandémie de grippe A(H1N1), en particulier en investissant dans les laboratoires de recherche et les industries pharmaceutiques.  Par ailleurs, M. Abdulla a regretté que les médias occidentaux traitent parfois de questions qui s’avèrent préjudiciables pour les religions, notamment pour l’islam et l’ensemble des musulmans dans le monde.  Il en a profité pour réaffirmer l’engagement d’Oman à promouvoir le dialogue interculturel et religieux, comme en témoigne sa participation à deux conférences récentes de l’Alliance des civilisations.  Avant de conclure, le Ministre a assuré que son gouvernement déployait aussi des efforts vigoureux pour protéger l’environnement, notamment ses eaux territoriales et ses ressources naturelles.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Yousuf bin Alawi bin Abdallah
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef bin Alawi bin Abdullah
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousuf bin Alawi bin Abdallah
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yusuf bin Alawi bin Abdullah
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef Bin Al-Alawi Bin Abdulla
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef Bin Al-Alawi Bin Abdulla
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef Bin Al-Alawi Bin Abdulla
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef Bin Al-Alawi Bin Abdulla
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sayyid Badr bin Hamad Al-Busaidi
    Secrétaire aux Affaires étrangères