Norvège

S.E. M. Jonas Gahr Støre, Ministre des affaires étrangères

29 septembre 2009 (64e session)

Statement Summary: 

M. JONAS GAHR STORE, Ministre des affaires étrangères de la Norvège, a rappelé la visite du Secrétaire général, le mois dernier, en plein cœur de l’Arctique, en Norvège, pour y observer les impacts du réchauffement climatique.  Alors que la Conférence de Copenhague sur les changements climatiques, qui se tiendra en décembre approche, le Ministre a souhaité que le rythme des négociations s’intensifie.  La question de la réduction des émissions de gaz à effet de serre doit trouver sa place dans le nouveau traité et la question du financement est la clef du succès de Copenhague, a-t-il poursuivi, mettant en avant la contribution de la Norvège.  Il a expliqué que la crise financière avait poussé des millions de personnes dans une extrême pauvreté, retardant la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.  Il a précisé, à cet égard, que la Norvège soutenait les efforts liés à la réalisation des OMD et avait accru son aide publique au développement (APD).  Le Ministre a en outre affirmé que le renforcement des services de santé était essentiel pour réduire la mortalité maternelle et infantile, et constituait un élément vital dans la réalisation des droits des femmes et des enfants.

Rappelant que le Conseil de sécurité se réunissait mardi matin pour examiner la situation en Afghanistan, il a souligné la nécessité d’appuyer la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).  Concernant la Conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération nucléaire, qui se tiendra en 2010, le Ministre norvégien a souhaité qu’un agenda spécifique et clair soit établi afin de parvenir à l’élimination de l’arsenal nucléaire existant.  La Norvège, a-t-il dit, exhorte tous les États à adhérer à la Convention sur les armes à sous-munitions et à intensifier leurs efforts pour contrôler le commerce des armes.  Par ailleurs, selon le Ministre, les récentes informations sur l’Iran laissent planer le doute sur l’ambition nucléaire de ce pays.  L’Iran, a-t-il dit, est aujourd’hui le seul pays à avoir l’opportunité et la responsabilité de faire disparaître ce doute.

 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Erna Solberg
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tore Hattrem
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. Mme Erna Solberg
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Erna Solberg
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Erna SOLBERG
    Premier Ministre
  • S.E. M. Espen Barth Eide
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Espen Barth Eide
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Espen Barth Eide
    Vice-Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Tine Mørch Smith
    Représentant permanent