Maldives

S.E. M.  Mohamed Nasheed, Président

24 septembre 2009 (64e session)

Statement Summary: 

M. MOHAMED NASHEED, Président des Maldives, s’est déclaré heureux d’être là parce qu’il s’agit de la première déclaration d’un Président des Maldives démocratiquement élu, à savoir lui-même.  Il a remercié la communauté internationale pour avoir facilité cette transition démocratique aux Maldives, et s’est engagé à faire son possible pour que cette démocratie soit durable.  Il a ensuite passé en revue les trois domaines dans lesquels les Maldives comptent sur le soutien international à savoir la consolidation de la démocratie, y compris la bonne gouvernance; la protection des droits de l’homme; la liberté de la presse et DE la société civile.  Pour M. Nasheed, les bases sont désormais jetées mais il faut les consolider.  Rappelant ensuite que la séparation des pouvoirs avait été constitutionnellement établie, il a estimé qu’il restait encore des défis à relever. 

Le deuxième point évoqué par M. Nasheed a été la promotion d’un environnement économique porteur, soulignant que son pays avait été sévèrement touché par la crise mondiale.  Il faut ajouter à cette situation le fait que le Gouvernement précédent avait engagé des dépenses « irresponsables », et que l’île est toujours en train de se remettre du tsunami de 2004.  Pour sortir de cet état et de la catégorie des pays les moins avancés (PMA), M. Nasheed a d’ores et déjà consulté le FMI et la Banque mondiale et a engagé un programme de réformes économiques important. 

« Cependant l’ampleur des problèmes est telle que nous ne pouvons pas les surmonter seuls », a poursuivi M. Nasheed, saisissant l’occasion pour lancer un appel à la communauté internationale.  Compte tenu de l’impact des changements climatiques sur les États insulaires, M. Nasheed n’a pas manqué d’exhorter la communauté internationale à prendre des engagements importants à la Conférence de Copenhague.  « Ne pas le faire équivaut à signer l’arrêt de mort des 300 000habitants des Maldives », a-t-il soutenu. 

Les Maldives assument leur part de responsabilité et s’engagent à devenir le premier pays sans émission de gaz à effet de serre dans les 10 ans à venir.

Abordant la question de la réforme de l’ONU, M. Nasheed a estimé que cette réforme doit passer par celle du Conseil de sécurité, et a souhaité que le troisième tour des négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil produise des résultats tangibles avant la fin de la soixante-quatrième session de l’Assemblée générale. 

Au nom de la répartition géographique équitable au Conseil de sécurité, les Maldives sont en faveur de l’inclusion de l’Inde et du Japon comme membres permanents.  M. Nasheed a aussi annoncé que les Maldives présenteraient, au cours de cette session, leur candidature au Conseil des droits de l’homme.


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Ali Nasser Mohamed
    Président de la délégation
  • S.E. M. Mohamed Asim
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Mohamed Asim
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Dunya Maumoon
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Mohamed Waheed
  • S.E. Mme Mariyam Shakeela
    Ministre par intérim des affaires étrangères
  • S.E. M. Mohamed Waheed
    Président
  • S.E. M. Mohamed Waheed
    Vice-président
  • S.E. M. Mohamed Waheed
    Vice-président