Hongrie

S.E. M. Péter Balázs, Ministre des affaires étrangères

28 septembre 2009 (64e session)

Hungary
Statement Summary: 

M. PETER BALÁZS, Ministre des affaires étrangères de la Hongrie, a rappelé que son pays avait été particulièrement touché par la crise économique mondiale, et que son gouvernement avait adopté une série de mesures de stabilisation pour y faire face.  Aujourd’hui, grâce à cette politique, les premiers signes de reprise apparaissent, et la politique fiscale stricte que le Gouvernement a adoptée devrait permettre à la Hongrie de réintégrer les rangs des économies financièrement stables.  « Une crise mondiale exige que nous agissions et réfléchissions ensemble dans un esprit de responsabilités partagées », a poursuivi M. Balázs.  Fort de ce constat, il a demandé à ce que des mesures importantes soient prises, outre les mesures de relance qui sont nécessaires pour les économies des pays développés et en développement, notamment des mesures visant à répondre aux besoins alimentaire et la énergétique dans le monde.  Abordant ensuite la question des changements climatiques, M. Balázs a plaidé en faveur d’une stratégie complète qui tienne compte de tous les aspects du problème.  Pour sa part, la Hongrie est disposée à assumer sa responsabilité et fera son possible pour que la Conférence de Copenhague de décembre prochain soit couronnée de succès.  La prévention et la gestion des conflits représentent une priorité pour la Hongrie qui, à cet égard, se félicite du rôle de la coopération internationale au Kosovo.  Le Ministre a estimé que la pleine intégration de la partie ouest des Balkans dans l’Europe et les structures euro-atlantiques constituent un moyen de promouvoir la stabilité et la prospérité de la région, un objectif que la Hongrie soutient activement. 

Pour ce qui est de l’Afghanistan, M. Balázs a affirmé que « l’échec n’est pas une option ».  Son pays continuera à apporter son soutien politique et à fournir des troupes, des civils et une aide au développement pour faciliter l’émergence d’un Afghanistan stable et respectueux de l’état de droit.  Pour ce qui est du programme nucléaire iranien, il a regretté que les dirigeants iraniens refusent de se conformer aux résolutions du Conseil de sécurité et continuent d’agir en violation flagrante du droit international.  La Hongrie demande instamment à l’Iran de s’engager, sans délai, dans des négociations substantielles sur son programme nucléaire.  Toujours en matière de désarmement, la Hongrie salue l’initiative récente de la réunion au sommet du Conseil de sécurité sur cette question et espère qu’elle aura un impact positif sur la Conférence d’examen du TNP qui se tiendra en 2010.  En tant que membre récent du Conseil des droits de l’homme, la Hongrie souhaite activement contribuer à faire de ce Conseil un défenseur effectif de la cause des droits de l’homme dans le monde, indépendamment de toutes considérations politiques ou économiques, a assuré son le Ministre des affaires étrangères.  Elle jouera son rôle dans les actions multilatérales, notamment pour prévenir les crimes de génocide et autres crimes de masse, a-t-il ajouté.  C’est pourquoi, a indiqué M. Balázs, la Hongrie a fait une étude de faisabilité pour la création du centre international de Budapest pour la prévention des génocides et autres crimes de masse.  Un tel centre pourrait stimuler les efforts internationaux pour mettre en place, au cours des prochaines années, un système opérationnel de prévention des crimes de génocide à travers une approche systématique et des mécanismes d’alerte rapide.  Ce centre devrait travailler en étroite collaboration avec les Nations Unies, le Bureau du Conseiller spécial pour la prévention du génocide et le Haut Commissariat aux droits de l’homme, a-t-il précisé avant de conclure.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Péter Szijjártó
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Péter Szijjártó
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Péter Szijjártó
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Péter Szijjártó
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. János ÁDER
    Président
  • S.E. M. János Martonyi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. János Áder
    Président
  • S.E. M. Pál Schmitt
    Président
  • S.E. M. Pál Schmitt
    Président