Congo

S.E. M. Denis Sassou-Nguesso, Président

25 septembre 2009 (64e session)

Congo
Statement Summary: 

M. DENIS SASSOU-NGUESSO, Président de la République du Congo, a estimé que l’ONU représente plus que jamais l’espérance face aux grands défis qui menacent notre planète.  Il a noté qu’aucun pays ne peut relever seul ces défis, ainsi que le rappelle le Sommet sur les changements climatiques, convoqué lundi dernier par le Secrétaire général.

Le Président congolais a noté que l’Afrique qui contribue à 3,8% des émissions mondiales des gaz à effet de serre est aussi la plus visée par ses conséquences. Lorsque votre principale ressource est la forêt, la responsabilité qui vous incombe est immense, a reconnu le Président.  Nous représentons, a-t-il dit, le deuxième poumon écologique de la planète après l’Amazonie, a-t-il noté.  Nous sommes conscients de notre responsabilité en tant que gardiens de forêts qui représentent le trésor vital de l’ensemble de l’humanité, a ajouté le Président.

Depuis 1999, les pays du Bassin du Congo ont initié une expérience unique en matière forestière, a rappelé le Président en soulignant que le plan qui en découle est un des volets stratégiques du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD). Malheureusement, a-t-il plaidé, les fonds nécessaires à la mise en œuvre de ce programme ne sont pas tous encore au rendez-vous.  L’Afrique demande aujourd’hui, a indiqué le Président, que la prochaine conférence de Copenhague se prononce sur des mécanismes d’adaptation, d’atténuation, de renforcement des capacités et de transfert des technologies et de financement sur la base d’un principe d’équité.

Revenant sur l’enjeu de la crise économique mondiale, le Président du Congo a souligné qu’elle doit nous mener à une prise de conscience.  « Elle autorise une refondation de l’architecture financière internationale » a-t-il précisé, estimant que le temps presse en Afrique plus qu’ailleurs.

Au sujet de sa réélection, en juillet dernier, le Président a indiqué que la confiance de son peuple repose sur un projet qu’il a appelé « chemin d’avenir » et qui veut ouvrir le Congo à la modernisation et à l’industrialisation, à la consolidation de la paix, au renforcement de la démocratie et de l’état de droit, à la bonne gouvernance et la protection des droits de l’homme.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Jean-Claude Gakosso
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Denis Sassou Nguesso
    Président
  • S.E. M. Jean-Claude Gakosso
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jean Claude Gakosso
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Denis Sassou Nguesso
    Président
  • S.E. M. Basile Ikouebe
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Basile Ikouebe
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Basile Ikouebe
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Basile Kouebe
    Ministre des affaires étrangères