Népal

S.E. M. K.P. Sharma Oli, Premier Ministre

27 septembre 2018 (73e session)

Statement Summary: 

Le Premier Ministre du Népal, M. K.P. SHARMA OLI, a déclaré que, depuis 2006, le Népal est parvenu, par le dialogue, à mener à bien un processus de paix unique.  Il s’agissait de restructurer l’État afin de restituer la souveraineté au peuple népalais, et de « consolider » les progrès réalisés au sein d’une Constitution démocratique, adoptée en 2015.  Selon lui, la Constitution du Népal, républicaine et fédérale, incarne les droits et libertés du peuple népalais et prévoit la séparation des pouvoirs, l’état de droit, l’indépendance du pouvoir judiciaire et la représentation proportionnelle.  La mise en œuvre de la nouvelle Constitution s’est réalisée par la tenue d’élections fédérales, provinciales et locales, a précisé le Premier Ministre, et l’élection de 41% de femmes.  Ce succès « historique », qui met l’accent sur la justice sociale, a procuré au Népal la stabilité politique longtemps recherchée, a-t-il considéré, et prouvé que « le scrutin est plus fort que les balles ». 

Au terme de sa transition démocratique, le Gouvernement a mis en place une vision pour un Népal prospère, qui prévoit l’utilisation optimale de ressources naturelles et humaines, a poursuivi M. Oli.  Quant à la politique étrangère, il a déclaré qu’elle serait évaluée « au mérite » et sans a priori, tout assurant de son appui les peuples qui luttent pour leurs droits et leur liberté. 

Après trois ans, et malgré une économie performante, les efforts déployés pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030 demeurent « insuffisants », a-t-il observé, ajoutant que les pays les moins avancés constituent le « champ de bataille » sur lequel se jouera son succès ou son échec.  Selon lui, seuls l’accès aux marchés, l’élimination des barrières commerciales, les investissements et les transferts technologiques peuvent contribuer à surmonter les obstacles structurels qui subsistent. 

Le fait que les pays les moins avancés soient les premiers à souffrir des effets des changements climatiques constitue une « désagréable ironie », a noté le Premier Ministre en se référant à la fonte des neiges sur les montagnes népalaises, véritables « châteaux d’eau du monde ».  « Nous devons agir de façon décisive pour assurer « la justice climatique », a-t-il poursuivi, tout en appelant à la mise en œuvre intégrale de l’Accord de Paris.   

S’agissant de la réforme des Nations Unies, M. Oli a estimé que la restructuration en cours représente une occasion unique de renforcer les activités de développement tout en améliorant l’efficacité de la prestation des services.  Il a endossé la Déclaration sur les opérations de maintien de la paix, estimant que les pays contributeurs de troupes doivent avoir l’occasion d’occuper des postes de commandement.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Sher Bahadur Deuba
    Premier Ministre
  • S.E. M. Prakash Sharan Mahat
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Prakash Man Singh
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Sushil Koirala
    Premier Ministre
  • S.E. M. Khil Raj Regmi
    Chef du gouvernement
  • S.E. M. Narayan Kaji Shrestha
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Baburam Bhattarai
    Premier Ministre
  • S.E. M. Bhim Bahadur Rawal
    Ministre d'État
  • S.E. M. Madhav Kumar Nepal
    Premier Ministre