Bélarus

S.E. M. Vladimir Makei, Ministre des affaires étrangères

1 Octobre 2018

Belarus
Statement Summary: 

M. VLADIMIR MAKEI, Ministre des affaires étrangères de la République du Bélarus, a estimé que nous vivons une époque paradoxale, entre optimisme et pessimisme.  Il a salué les accords sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030, l’Accord de Paris sur les changements climatiques ou encore le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.  Le Ministre a argué que tous ces Accords visent à transformer le quotidien des gens et à protéger la planète dans le cadre d’une mondialisation équitable et basée sur le principe « gagnant-gagnant ».  La recherche des réponses à nos problèmes communs ne peut être réalisée que par des actions collectives, a-t-il souligné.  L’ONU, a-t-il souligné, est l’instance désignée pour la coopération internationale.

Au cœur de l’Europe et membre de l’Union économique eurasienne, le Bélarus cherche à établir des partenariats solides avec l’Union européenne.  Mais il souffre aujourd’hui des conséquences du conflit en Ukraine, des tensions croissantes dans la région, des « sanctions et contre-sanctions » qui occasionnent des pertes économiques indirectes.  Le Ministre a milité pour une architecture commerciale « juste et non discriminatoire », soucieuse des intérêts de tous.  L’Union économique eurasienne et l’Union européenne doivent coopérer plus étroitement.  Un développement durable qui ne laisse personne de côté nécessite, a insisté le Ministre, un soutien aux pays à revenu intermédiaire car il est tout simplement injuste que le revenu par habitant soit le seul étalon-mesure du niveau de développement.

Le Ministre a poursuivi en attirant l’attention sur les efforts que fait son pays pour devenir un leader dans le domaine des technologies de l’information.  Ces technologies, s’est-il expliqué, sont un « moteur » du développement socioéconomique même s’il est vrai qu’elles représentent un danger pour le marché du travail, obligeant les pays à s’adapter.  Les Nations Unies, a estimé le Ministre, devraient établir des réseaux de coopération sur la numérisation et le développement durable.  La véritable prospérité, a reconnu le Ministre, ne se fera pas sans sécurité.  Il s’est donc félicité des efforts déployés par l’ONU pour créer un front commun contre le terrorisme.  II a indiqué que le Bélarus organisera, en octobre prochain, une réunion de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme dans l’ère numérique.

Le Ministre s’est aussi inquiété du fait que notre monde est confronté à des menaces et à des défis qui font craindre une nouvelle guerre froide et pointent vers une crise de la diplomatie.  Le Conseil de sécurité, a-t-il déploré, est devenu une arène de confrontation.  Or, stabilité veut dire fin du chaos géopolitique et respect de la souveraineté nationale, a tranché le Ministre.  Cela veut dire aussi non-ingérence dans les affaires intérieures des États.  Ces derniers doivent s’écouter les uns les autres et se montrer prêts au compromis, a conclu le Ministre.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Vladimir Makei
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Valentin Rybakov
    Vice-Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Alexander Lukashenko
    Président
  • S.E. M. Vladimir Makei
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Vladimir Makei
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Vladimir Makei
    Vice-Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sergei Martynov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sergei Aleinik
    Vice-Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sergei Martynov
    Ministre des affaires étrangères