Népal

S.E. M. Sher Bahadur Deuba, Premier Ministre

23 septembre 2017 (72e session)

Statement Summary: 

M. SHER BAHADUR DEUBA, Premier Ministre du Népal, a estimé que la dimension pacifique de la transition démocratique népalaise, après une décennie de conflit armé, illustrait le bien-fondé du dialogue et de la négociation par rapport « aux dangers des méthodes violentes ».  En témoigne à ses yeux le fait que le processus de paix national entamé en 2006 se soit soldé par l’instauration de la démocratie et la promulgation d’une constitution par une assemblée constituante élue en 2015.  « Ce processus unique était d’origine nationale et a été mené depuis l’intérieur du pays », a souligné le Premier Ministre, estimant que la transition népalaise devrait servir de modèle pour d’autres pays dans une situation similaire.

Concernant le fonctionnement des institutions, M. Deuba a affirmé que la représentation de tous les segments de la société népalaise était au cœur du système démocratique du pays.  De ce point de vue, il a rappelé que la Constitution népalaise garantissait 40% de représentation politique aux femmes au niveau local et un tiers au niveau des parlements de province et du parlement fédéral.  Suite aux premières élections locales organisées avec succès dans le pays en 20 ans, le Premier Ministre s’est félicité de l’annonce officielle du calendrier des futures élections législatives au niveau fédéral et provincial, qui auront lieu dans deux mois.

En dépit de ces succès, M. Deuba a rappelé que le traumatisme subit par son pays suite au tremblement de terre de 2015 ne s’était pas encore résorbé.  « La reconstruction après le désastre est toujours en cours », a-t-il déclaré, avant de remercier les pays voisins du Népal et « la famille des Nations Unies » pour leur soutien « généreux » envers les efforts de reconstruction.

« Les pays pauvres et vulnérables souffrent de manière disproportionnée des changements climatiques en dépit de la part négligeable qui leur est imputable en matière d’émissions de gaz à effet de serre », a ensuite déploré le Premier Ministre.  Partant de ce constat, il a estimé que la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur les changements climatiques et du Programme de développement durable à l’horizon 2030 devait tenir compte du principe de « responsabilité différenciée » et de « capacité distincte » entre les pays.
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. K.P. Sharma Oli
    Premier Ministre
  • S.E. M. Prakash Sharan Mahat
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Prakash Man Singh
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Sushil Koirala
    Premier Ministre
  • S.E. M. Khil Raj Regmi
    Chef du gouvernement
  • S.E. M. Narayan Kaji Shrestha
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Baburam Bhattarai
    Premier Ministre
  • S.E. M. Bhim Bahadur Rawal
    Ministre d'État
  • S.E. M. Madhav Kumar Nepal
    Premier Ministre