Nigéria

S.E. M. Muhammadu Buhari, Président

28 septembre 2015 (70e session)

S.E. M.Muhammadu Buhari

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. MUHAMMADU BUHARI, Président du Nigéria, a affirmé que son pays, même lorsque des jugements sont rendus en sa défaveur, notamment dans le cadre de différends territoriaux avec d’autres pays, a toujours respecté l’état de droit et la Charte des Nations Unies, comme en témoigne aussi son engagement « incomparable » au service du maintien de la paix de l’ONU.  Il a ensuite expliqué que les objectifs de développement durable relatifs à l’éradication de la faim et de la pauvreté étaient inscrits au cœur du programme du nouveau Gouvernement nigérian.

Le Président a attiré l’attention des États sur le combat que mènent son pays et son peuple contre la terreur provoquée par Boko Haram.  « La guerre menée par Boko Haram au Nigéria, au Tchad, au Niger et au Cameroun ne retient peut-être pas l’attention comme celles du Moyen-Orient, mais les souffrances qu’elles engendrent sont tout aussi considérables et le bilan humain aussi lourd », a-t-il assuré.  Selon lui, il s’agit d’une « guerre des valeurs » entre « progrès et chaos », « démocratie et état de droit ».  Boko Haram, a-t-il tranché, célèbre la violence à l’encontre des faibles et des innocents et, de façon déplorable, se dissimule derrière une « interprétation pervertie » de l’Islam, alors que ce groupe est aussi « éloigné » que possible de cette religion.

Pour défaire Boko Haram, le nouveau Gouvernement nigérian s’est doté d’une stratégie audacieuse et robuste dans le cadre de la Commission du bassin du lac Tchad, avec un groupe de travail conjoint multinational.  Après plusieurs succès, « un de nos objectifs majeurs est de retrouver les filles de Chibok saines et sauves ».  Nous travaillons d’arrache-pied pour assurer leur sûreté et les retrouvailles avec leurs familles, a souligné le Chef d’État.  M. Buhari a précisé que le terrorisme n’était pas le seul fléau contre lequel lutte son gouvernement, citant la corruption, la criminalité financière transfrontalière, la cybercriminalité, le trafic d’êtres humains, les maladies transmissibles, la prolifération des armes et les changements climatiques.  Dans ce contexte, il a déclaré attendre avec impatience la Conférence des Nations Unies sur le climat prévue en décembre à Paris.  Pour sa part, a ajouté le dignitaire, le Nigéria est engagé dans la lutte contre la désertification et l’érosion des terres, là aussi sous les auspices de la Commission du bassin du lac Tchad.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Muhammadu Buhari
    Président
  • S.E. M. Muhammadu Buhari
    Président
  • S.E. M. Goodluck Ebele Jonathan
    Président
  • S.E. M. Goodluck Ebele Jonathan
    Président
  • S.E. M. Goodluck Ebele Jonathan
    Président
  • S.E. M. Goodluck Ebele Jonathan
    Président
  • S.E. M. Goodluck Ebele Jonathan
    Président
  • S.E. M. Chief Ojo Maduekwe
    Ministre des affaires étrangères