Sri Lanka

S.E. M.  Mahi nda Rajapaksa, Président

24 septembre 2014 (69e session)

S.E. M. Mahi nda Rajapaksa

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. MAHINDA RAJAPAKSA, Président du Sri Lanka, a rappelé que son pays préside actuellement le Commonwealth, qui regroupe à lui seul plus d’un quart des États Membres de l’ONU. Il a indiqué avoir proposé au Groupe de travail sur les objectifs de développement durable de consacrer un objectif à la réduction des inégalités au sein des pays et entre eux. Le programme de développement pour l’après-2015 doit se focaliser sur la mise en œuvre, a-t-il ajouté, en demandant de faire preuve de volonté politique. Il faut s’assurer que l’échec dans la réalisation de l’OMD nº8 relatif aux partenariats, ne se répète pas. Le Président a prôné le renforcement des partenariats entre les pays développés et les pays en développement, afin que les pays du Sud aient les ressources et les technologies nécessaires.

S’agissant du rôle des Nations Unies dans la promotion de la paix, de la sécurité et de la prospérité internationales, il a souhaité que le système améliore sa crédibilité. Les droits de l’homme sont placés au centre des programmes alors que l’on n’essaye même pas de comprendre des questions qui sont souvent complexes, a-t-il fait remarquer. Il faut que les droits de l’homme soient des concepts moraux et non des outils politiques. Le Président a regretté qu’en cette période postconflit dans son pays, le Sri Lanka fasse l’objet de programmes mal conçus du Conseil des droits de l’homme qui ne mesurent pas toute la portée des progrès réalisés. C’est un contraste avec la façon dont sont traitées d’autres situations d’urgence dans le monde, a-t-il commenté.

Attaché au multilatéralisme, il a demandé a une dépolitisation du système des Nations Unies pour éviter qu’elles ne se retrouvent otages de ses principaux contributeurs budgétaires. Il a souhaité que la réforme du Conseil de sécurité avance en 2015, année du soixante-dixième anniversaire de l’ONU.

Passant à la question des changements climatiques, le Président a demandé au monde une réponse forte, basée sur le principe de la responsabilité commune mais différenciée. Après avoir appelé à la solidarité entre l’Asie et l’Afrique, il a parlé des efforts de son pays en matière de lutte contre le terrorisme. Il s’est inquiété par ailleurs des conséquences des mesures économiques unilatérales prises contre les pays en développement et appelé à mettre fin à l’embargo contre Cuba. Enfin, le Président a donné le détail des moyens mis en œuvre dans son pays pour progresser sur le plan du développement et de la démocratie.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Maithripala Sirisena
    Président
  • S.E. M. Maithripala Sirisena
    Président
  • S.E. M. Maithripala Sirisena
    Président
  • S.E. M. Mahinda Rajapaksa
    Président
  • S.E. M. Gamini Lakshman Peiris
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. Mahinda Rajapaksa
    Président
  • S.E. M. Mahinda Rajapaksa
    Président
  • S.E. M. Ratnasiri Wickramanayake
    Premier Ministre