Malawi

S.E. Mme Joyce Hilda Mtila Banda, Président

24 septembre 2013 (68e session)

Statement Summary: 

Mme JOYCE HILDA MTILA BANDA, Présidente de Malawi, a mis en exergue les changements intervenus dans son pays depuis qu’elle est arrivée au pouvoir en 2012.  La stabilité macroéconomique est revenue, l’état de droit est restauré et les droits de l’homme sont respectés.  Les devises et le carburant sont de nouveau disponibles, la monnaie nationale est stabilisée, l’inflation diminue et la production industrielle est passée de 30% en 2012, à 75% en 2013.  La croissance économique est de 5% cette année contre 1,8% en 2012.  En outre, les Malawiens jouissent de la liberté et de leurs droits civiques.

En ce qui concerne les progrès dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement et le débat sur le programme de développement pour l’après-2015, la Présidente a reconnu qu’ils ont permis de sensibiliser le public au niveau inacceptable de la pauvreté.  Le Malawi s’attaque aujourd’hui à 4 objectifs sur les 8: la réduction de la mortalité infantile, la lutte contre le VIH/sida, le paludisme et autres maladies, la préservation d’un environnement durable et la mise en place d’un partenariat mondial pour le développement.  La Présidente a aussi souligné que l’inégalité entre les sexes et le manque d’autonomisation des femmes sont des obstacles communs aux progrès vers la réalisation des OMD.  En réaction, le Gouvernement du Malawi a développé un nouveau cadre pour accélérer la réalisation des OMD qui visent notamment à enlever toutes ces barrières en une seule fois.

S’agissant de la préparation du programme de développement pour l’après-2015, le Malawi se sert de son expérience acquise dans la réalisation des OMD, a révélé la Présidente.  Premièrement, les efforts vont être concentrés sur l’appropriation nationale du développement.  Deuxièmement, les 13 dernières années ont enseigné l’importance de lier les objectifs entre eux.  Ceci appelle une approche holistique, a précisé la Présidente.  Troisièmement, une volonté politique forte et des partenariats transformationnels ont accéléré la réalisation des objectifs.  Enfin, la Présidente a indiqué que chaque pays, chaque continent a un niveau de développement différent.  Cette situation met une pression et conduit à des conséquences inattendues.  Dans le cas du Malawi, qui dans ses efforts pour atteindre l’éducation pour tous, la qualité de l’enseignement a été compromise. 

« En outre, nous savons que pour maximiser nos ressources et nos talents, nous avons besoin de partenariats intelligents », a dit la Présidente.  Elle a également insisté sur l’amélioration des revenus des plus pauvres.  À cet égard, le Gouvernement du Malawi a noué des partenariats avec le secteur privé, les communautés locales et les partenaires au développement pour trouver des approches novatrices.  Le Gouvernement a aussi lancé un programme d’électrification rurale dans le but d’améliorer les activités industrielles et la productivité, en particulier celle du secteur agricole.  Le Gouvernement a également mis en œuvre un programme d’investissement et d’épargne pour promouvoir la culture de l’épargne afin d’améliorer les revenus et la création de richesses.  Avant de conclure, la Présidente a souligné la nécessité de parvenir à une paix et sécurité globales pour aller vers la réalisation du programme de développement pour l’après-2015.   


Source

Déclaration

Vidéo


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Arthur Peter Mutharika
    Président
  • S.E. M. Arthur Peter Mutharika
    Président
  • S.E. M. Arthur Peter Mutharika
    Président
  • S.E. M. Arthur Peter Mutharika
    Président
  • S.E. M. Arthur Peter MUTHARIKA
    Président
  • S.E. Mme Joyce Hilda Mtila Banda
    Président
  • S.E. M. Arthur Peter Mutharika
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Bingu Wa Mutharika
    Président
  • S.E. M. Bingu Wa Mutharika
    Président