Rwanda

S.E. M. Paul Kagame, Président

25 septembre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. PAUL KAGAME, Président du Rwanda, a déclaré que les conflits qui éloignent les nations du développement naissent quand les peuples se sentent exclus des décisions qui affectent leur vie quotidienne.   Les points chauds du globe montrent en effet les conséquences dangereuses d’une citoyenneté brimée.  L’analyse des aspects politiques et culturels sont la clef pour trouver des solutions à ces conflits, a insisté le Président.  Il n’existe pas de solution unique.  Ces questions sont complexes et doivent être traitées comme telles si l’on veut les meilleurs résultats possibles, a prévenu le Président.

 

Les liens entre conflit et développement sont souvent ignorés, a-t-il regretté.  La promotion du développement doit être la priorité.  L’enjeu est de taille car les conflits coûtent environ 30 ans au produit national brut; les acquis durement engrangés étant perdus.  La sécurité et le développement ne pouvant se réaliser l’un sans l’autre, chacun a un rôle à jouer, du citoyen ordinaire aux leaders mondiaux en passant par les organisations internationales comme les Nations Unies, a dit le Président.  Il a souligné que les initiatives locales et régionales donnent plus de résultats parce qu’elles se fondent sur une meilleure compréhension du terrain.  Ces initiatives doivent être renforcées.

En 50 ans de présence à l’ONU, le Rwanda a été détruit par l’exclusion politique et par un génocide, a rappelé le Président, qui s’est dit obligé de le rappeler parce que le Rwanda a souscrit aux idéaux fondateurs de l’ONU.  Le Rwanda tient donc à une Organisation plus efficace.  Il contribue aux divers programmes de paix et de développement de l’ONU et espère en faire encore plus.  Les défis semblent énormes mais le Rwanda est déterminé à faire davantage.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes