Oman

S.E. M. Yousef Bin Al-Alawi Bin Abdulla, Ministre des affaires étrangères

1 Octobre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. YOUSEF BIN ALAWI BIN ABDULLAH, Ministre des affaires étrangères du Sultanat d’Oman, a évoqué la gravité de la crise syrienne qui représente une menace réelle pour la stabilité du Moyen-Orient.  Il a lancé un appel aux parties syriennes pour qu’elles renoncent à la violence, cessent les combats et s’engagent dans un processus politique qui répondrait aux aspirations et aux espoirs du peuple syrien tout en préservant la sécurité, la stabilité et l’unité de la Syrie.  Il a également exhorté le Conseil de sécurité à dégager un consensus « loin des contradictions politiques et sans aucun parti pris vis-à-vis de l’une ou l’autre partie syrienne », pour faciliter un dialogue politique national sérieux entre tous les pouvoirs politiques en Syrie « sans aucune exception ». 

Le Communiqué final du Groupe d’action pour la Syrie, adopté lors de sa réunion à Genève, pourrait constituer la base d’une solution à la crise syrienne, a estimé le Ministre.  « Les conflits d’intérêts entre certains pays et les désaccords sur la crise syrienne ne sont plus réalistes ».  « Le moment est venu de lancer une action collective car l’alternative serait une spirale de violence et de destruction », a prévenu le Ministre.

Passant à la question palestinienne, le Ministre a exhorté les Nations Unies à changer de rôle pour ne plus se limiter à « la gestion » de la crise, mais de s’atteler sérieusement à la recherche d’une solution qui prendrait en compte les intérêts des Palestiniens et des Israéliens.  Le Sultanat d’Oman, a-t-il dit, appuie la demande d’adhésion de la Palestine à l’ONU, en espérant que cela pourrait contribuer à accélérer les négociations israélo-palestiniennes.

Le Ministre a rappelé l’appui de son pays à la création d’une zone exempte d’armes de destruction massive au Moyen-Orient.  Il a espéré que la prochaine Conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération, qui aura lieu en Finlande à la fin de cette année, sera l’occasion de déclarer officiellement la création de cette zone.

Après avoir condamné la vidéo qui a insulté le prophète Mahomet, qui, selon lui, visait expressément à promouvoir une culture de la haine des musulmans, le Ministre a néanmoins regretté l’escalade des réactions au point de s’en prendre à des missions diplomatiques et d’attaquer des diplomates.  Compte tenu de la gravité de ces évènements, il a demandé aux Nations Unies d’adopter un texte qui tiendrait pour responsable ceux qui offensent délibérément le sacré et la foi.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Yousuf bin Alawi bin Abdallah
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef bin Alawi bin Abdullah
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousuf bin Alawi bin Abdallah
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yusuf bin Alawi bin Abdullah
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef Bin Al-Alawi Bin Abdulla
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef Bin Al-Alawi Bin Abdulla
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef Bin Al-Alawi Bin Abdulla
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sayyid Badr bin Hamad Al-Busaidi
    Secrétaire aux Affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef Bin AI-Alawi Bin Abdullah
    Ministre des affaires étrangères