Espagne

S.E. Mme Trinidad Jiménez, Ministre des affaires étrangères

24 septembre 2011 (66e session)

Statement Summary: 

Mme TRINIDAD JIMÉNEZ GARCÍA-HERRERA, Ministre des affaires étrangères et de la coopération de l’Espagne, a déclaré que son pays prenait, avec ses partenaires de l’Union européenne, des décisions difficiles pour s’attaquer à la crise économique et financière qui reste une source de préoccupation pour le monde entier.  Par ailleurs, évoquant le « printemps arabe », elle a célébré le succès des mouvements populaires en Tunisie et en Égypte et joint ses efforts à ceux de la communauté internationale pour appuyer le processus de transition dans ces deux pays.  Mme García-Herrera a estimé que le peuple libyen devrait aussi être en mesure de jouir enfin de sa liberté.  Par contre, elle a condamné la répression brutale des manifestants civils par les autorités syriennes.  Pour ce qui est du conflit israélo-arabe, l’Espagne considère qu’une paix durable et efficace ne peut être réalisée qu’à travers des négociations entre les parties.  La Ministre espagnole des affaires étrangères a estimé que l’octroi du statut d’observateur pourrait inciter les Palestiniens à reprendre rapidement les négociations.  Elle a rappelé que son pays avait toujours apporté un appui politique, économique et moral aux aspirations légitimes du peuple palestinien.  De même, les relations historiques entre l’Espagne et le peuple juif remontent à plusieurs siècles.  « L’identité de l’Espagne ne peut pas se comprendre sans son héritage juif et arabe », a-t-elle souligné.

Mme García-Herrera a considéré que la Stratégie pour la Méditerranée développée dans le cadre de l’Alliance des civilisations des Nations Unies, pourrait contribuer à diffuser les valeurs démocratiques et le respect des droits de l’homme, tout en coexistant avec les cultures locales.  Elle a souligné l’importance de prévenir le renforcement du terrorisme d’Al-Qaida dans la région du Sahel du fait du commerce illicite des armes.  L’Espagne, qui est particulièrement sensible au sort des victimes du terrorisme, a légiféré sur la question et possède l’un des systèmes les plus progressifs du monde pour la protection des victimes.  Enfin, la Ministre des affaires étrangères a rappelé les liens étroits que l’Espagne entretient avec l’Amérique latine.  La force de l’économie de l’Amérique latine est essentielle pour surmonter la crise et créer une nouvelle gouvernance économique internationale.  D’autres régions du monde méritent une attention spéciale du fait de la situation dramatique dans laquelle se trouvent leurs peuples.  C’est le cas de la corne de l’Afrique.  Avec d’autres donateurs et les institutions des Nations Unies, l’Espagne s’efforce de soulager la famine en Somalie, mais elle ne saurait que trop insister sur l’importance de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Pedro Sánchez Pérez-Castejón
    Président du Gouvernement
  • S.E. M. Alfonso Dastis Quecedo
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Don Felipe VI
    Roi
  • S.E. M. José Manuel García Margallo
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. M. Don Felipe VI
    Roi
  • S.E. M. Mariano Rajoy Brey, Government of Kingdom of Spain
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mariano Rajoy Brey, Government of Kingdom of Spain
    Premier Ministre
  • S.E. M. Miguel Angel Moratinos Cuyaube
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. José Luis Rodríguez Zapatero
    Président