Samoa

S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi, Premier Ministre

24 septembre 2011 (66e session)

Statement Summary: 

Les Nations Unies demeurent l’un des derniers bastions, sinon le dernier, face aux défis et incertitudes qui caractérisent notre monde, a déclaré M. TUILAEPA SAILELE MALIELEGAOI, Premier Ministre des Samoa.  Dans ce contexte, il a salué la visite dans la région du Pacifique du Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, au début de ce mois, où ce dernier a pu constater, de première main, l’étendue des défis auxquels les petits États insulaires en développement sont confrontés.  Exhortant les Nations Unies à jouer un rôle plus actif encore vers la réalisation du droit à l’autodétermination de toutes les populations du Pacifique, il a aussi rappelé que les progrès en matière de développement, de sécurité et de droits de l’homme devaient aller de front et être la norme, non l’exception.  À cet égard, il a déploré que certains pays bénéficient d’une aide internationale pour faire face à leurs difficultés budgétaires, tandis que certains luttent seuls pour répondre aux besoins premiers de leurs populations.  Les pays qui souffrent le plus des crises économique, climatique et alimentaire sont les pays les moins avancés et les petits États en développement, et Samoa appartient à ces deux catégories, avec des besoins qui sont toujours plus importants que les ressources disponibles, a-t-il souligné.

M. Malielegaoi a émis l’espoir que la prochaine Conférence sur le développement durable –Rio+20-, prévue au Brésil en 2012, permettrait à la communauté internationale d’identifier les moyens et de mobiliser les ressources nécessaires à la mise en œuvre des Programmes d’action existants.  Il a évoqué le Forum Pacifique de cette année, tenu sur le thème « Convertir les potentialités en prospérité », soulignant l’opportunité représentée pour les îles du Pacifique par les ressources de la pêche, dont les pays de la région ne touchent que 1% des bénéfices dégagés.  Depuis longtemps, des navires de grands pays continuent de pêcher illégalement dans les eaux du Pacifique, a-t-il expliqué, appelant à la coopération de tous dans une région qui abrite les dernières grandes réserves de la planète.  C’est pourquoi, il faut une conservation et une gestion efficaces pour préserver ces stocks de poissons dans la région du Pacifique, a-t-il souligné.  Le Premier Ministre a également souligné que les changements climatiques constituaient la principale menace sur les ressources, la sécurité et le bien-être des populations du Pacifique.  À cette fin, il a souligné qu’il faudrait assurer les ressources adéquates, notamment par le biais du Fonds de Copenhague pour le climat.  De son côté, les Samoa continuent de contribuer aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies au Soudan, au Libéria et au Timor-Leste, ainsi qu’à la Mission régionale d’assistance aux Îles Salomon (RAMSI).  Avant de conclure, M. Malielegaoi a appelé les parties au conflit au Moyen-Orient à négocier de bonne foi, en s’attaquant aux symptômes et aux causes du conflit.   
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuila'epa Lupesoliai Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre