Oman

S.E. M. Yousef Bin Al-Alawi Bin Abdulla, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2011 (66e session)

Statement Summary: 

M. YOUSEF BIN ALAWI BIN ABDULLAH, Ministre des affaires étrangères du Sultanat d’Oman, a tout d’abord estimé qu’il était temps pour l’ONU d’intensifier ses efforts en Somalie et de mettre sur pied un plan d’établissement de la paix.  Il a dit espérer qu’en 2012, la Conférence des Parties chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires déclarerait le Moyen-Orient exempt d’armes nucléaires et de destruction massive, et engagerait Israël à ratifier le Traité su la non-prolifération.  Faisant ensuite remarquer que les jeunes constituaient la majorité de la population mondiale, il a appelé la communauté internationale à prendre cette réalité en considération lors de la création de nouveaux plans dans les domaines de l’économie, de l’éducation et du développement.  Il a ensuite fait savoir que toutes les politiques économiques et sociales du Sultanat d’Oman mettaient l’accent sur l’autonomisation des jeunes.  Évoquant la menace d’une crise alimentaire, M. Bin Abdullah a par ailleurs réclamé un effort international pour étendre les zones de production et faire usage de la technologie de pointe pour augmenter les rendements.  Il a également appelé à l’adoption de nouveaux principes pour faire face à la crise financière actuelle, avant d’inviter les participants à la dix-septième session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques à conclure un accord pour assurer la protection de l’environnement.

Le Ministre des affaires étrangères a ensuite rappelé qu’un symposium consacré à la situation des femmes omanaises avait récemment été organisé, à l’issue duquel un plan d’action a été mis sur pied pour permettre aux femmes d’exercer les mêmes droits que les hommes.  Trois centres de soins et de réintégration des femmes handicapées ont été créés dans le pays et la Journée des femmes omanaises est désormais célébrée le 17 octobre de chaque année, a-t-il ajouté.  M. Bin Abdullah a également indiqué que le Conseil d’Oman et ses deux chambres, le Conseil d’État et la choura, jouissaient de plus de « privilèges judiciaires ».  Il a également expliqué que la Cour de sûreté de l’État avait été abolie.  M. Bin Abdullah s’est par ailleurs félicité des avancées réalisées par le Sultanat d’Oman dans le domaine de la santé, notamment de l’augmentation « notable » de l’espérance de vie à la naissance et de la baisse de la mortalité chez les enfants.  Il a également évoqué la baisse extraordinaire des cas de paludisme qui sont passés, a-t-il dit, de 30 000 à 891 au cours des 20 dernières années.


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Yousuf bin Alawi bin Abdallah
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef bin Alawi bin Abdullah
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousuf bin Alawi bin Abdallah
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yusuf bin Alawi bin Abdullah
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef Bin Al-Alawi Bin Abdulla
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef Bin Al-Alawi Bin Abdulla
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef Bin Al-Alawi Bin Abdulla
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sayyid Badr bin Hamad Al-Busaidi
    Secrétaire aux Affaires étrangères
  • S.E. M. Yousef Bin AI-Alawi Bin Abdullah
    Ministre des affaires étrangères