Malaisie

S.E. M. Anifah Aman, Ministre des affaires étrangères

27 septembre 2011 (66e session)

Statement Summary: 

Pour M. DATO SRI ANIFAH AMAN, Ministre des affaires étrangères de la Malaisie, la paix ne peut être obtenue que si les parties sont prêtes à s’engager dans un processus de médiation.  Plus que jamais, a-t-il poursuivi, tout doit être fait pour que la médiation menée dans le cadre de la résolution de la crise au Moyen-Orient fonctionne efficacement.  Année après année, le monde a espéré une résolution pacifique à la crise en Palestine.  « La patience et la prudence ont leurs mérites, mais elles ne doivent pas conduire à la paralysie », a dit le Ministre.  « Nous devons agir de façon décisive », a-t-il insisté, en apportant son soutien à l’émergence d’un État palestinien indépendant, fondé sur la solution de deux États, et membre à part entière des Nations Unies.

Le monde se heurte actuellement à une diversité de menaces allant des calamités naturelles à la crise financière.  Face à ces crises, les mécanismes internationaux actuels semblent peu adaptés, a-t-il estimé.  À ces menaces, a encore dit M. Anifah Aman, s’ajoute celle qu’est le terrorisme, et qui pose d’immenses défis à la paix et à la sécurité du monde.  La communauté internationale doit renforcer sa détermination à la combattre dans toutes ses formes et toutes ses manifestations.  En dépit des efforts faits pour promouvoir un monde de paix et d’harmonie, le monde continue d’assister à une montée de la xénophobie et à la permanence d’une mauvaise perception de la religion musulmane.  Face aux intolérances, « nous devons tous nous assurer que seule la voix des modérés prévaut sur celle des extrémistes, dans la recherche de solutions pour s’y attaquer ».

Après s’être félicité de l’implication de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) en faveur du développement planétaire, le Ministre s’est appesanti sur la situation en Somalie où sévit une sévère famine, en annonçant que son pays avait décidé d’allouer un million de dollars au Fonds d’affectation spéciale établi au bénéfice de cet État.  À l’approche de Conférence Rio+20, il est par ailleurs important que la communauté internationale renforce le cadre institutionnel relatif à l’environnement.  Aussi, a-t-il appelé à la recherche de nouveaux mécanismes inclusifs et participatifs, et à la mise en place de processus de prise de décisions plus équitables et plus transparents.  Il a ensuite appelé à la réalisation d’un monde dénucléarisé et à la reforme du Conseil de sécurité.  Cet organe essentiel doit devenir plus légitime, plus représentatif, plus démocratique et plus transparent, a souhaité M. Anifah Aman. 
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Mahathir bin Mohamad
    Premier Ministre
  • S.E. M. Dato' Sri Anifah Aman
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ahmad Zahid Hamidi
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Dato’ Sri Mohd Najib Bin Tun Haji Abdul Razak
    Premier Ministre
  • S.E. M. Dato’ Sri Mohd Najib bin Tun Haji Abdul Razak
    Premier Ministre
  • S.E. M. Dato’ Sri Mohd Najib Bin Tun Haji Abdul Razak
    Premier Ministre
  • S.E. M. Anifah Aman
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Dato’ Sri Mohd Najib Bin Tun Haji Abdul Razak
    Premier Ministre
  • S.E. M. Datuk Anifah Aman
    Ministre des affaires étrangères