Luxembourg

S.E. M. Jean Asselborn, Ministre des affaires étrangères

24 septembre 2011 (66e session)

Statement Summary: 

M. JEAN ASSELBORN, Vice-Premier Ministre du Luxembourg, a rappelé que, le 19 janvier dernier, un nouvel État est né sous le regard du monde entier.  Affirmant que « l’indépendance du Soudan du Sud témoigne de la volonté des deux parties au long conflit civil soudanais de mettre en œuvre l’Accord de paix global », il a invité la communauté internationale à accompagner le nouvel État sur la voie de la viabilité, de la stabilité et de la prospérité.  Abordant la question libyenne, il a salué la reconnaissance du Conseil national de transition par les Nations Unies et a rendu hommage aux populations égyptienne et tunisienne qui ont manifesté pour plus de liberté.  Il a aussi regretté que le régime syrien continue de mener « une campagne brutale contre sa propre population ».  Au sujet du Moyen-Orient, M. Asselborn a dit espérer que « l’appel vibrant lancé la veille par le Président palestinien, M. Mahmoud Abbas, soit entendu ».  Il a ajouté qu’au delà de la reconnaissance de la Palestine, « les négociations entre les deux parties doivent impérativement reprendre, et au plus vite ».  Dans ce contexte, il a souscrit à la proposition du Quatuor qui suggère un calendrier strict et une échéance d’un an pour arriver à un accord global.

Concernant la coopération internationale, M. Asselborn a réaffirmé son souci d’accompagner la Guinée dans la voie de la réconciliation nationale et il a, en outre, promis de faire tout ce qui est en son pouvoir afin que la Conférence de Rio+20 (Conférence sur le développement durable), qui se tiendra l’année prochaine au Brésil, soit un véritable succès.  Il a souligné que le développement durable, sous ses trois composantes -économique, sociale et environnementale- occupe une place de choix dans la politique de coopération du Luxembourg.  Il s’est en outre félicité que son pays ait réussi, l’an dernier, à consacrer 1,09% de son produit national brut à l’aide publique au développement.  S’exprimant également sur la question des changements climatiques, le Vice-Premier Ministre du Luxembourg a déclaré que son pays offre son soutien et son assistance technique aux petit États insulaires en développement, en particulier dans la région du Pacifique.  Parlant des maladies non transmissibles, il a regretté qu’elles soient la cause de 36 millions de décès par an à travers le monde et a précisé que ces affections touchent plus particulièrement les pays en développement.  S’agissant du terrorisme, il a indiqué que les actes dont ont été victimes les États-Unis et les Nations Unies, invitent la communauté internationale à agir pour faire progresser les idéaux et les valeurs des Nations Unies.  « Le Luxembourg est prêt à assumer ses responsabilités et à poursuivre son engagement pour un multilatéralisme efficace », a-t-il rappelé, avant d’annoncer la candidature de son pays en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité pour la période 2012-2013.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Xavier Bettel
    Premier Ministre
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Xavier Bettel
    Premier Ministre
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. Xavier Bettel
    Premier Ministre
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Henri of Luxembourg
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Vice-Premier Ministre