Guinée Bissau

S.E. M. Carlos Gomes Júnior, Premier Ministre

24 septembre 2011 (66e session)

Guinea-Bissau
Statement Summary: 

M. CARLOS GOMES JÚNIOR, Premier Ministre de la Guinée-Bissau, intervenant tout d’abord sur la réforme du secteur de la sécurité dans son pays, que son gouvernement et la communauté internationale considèrent comme indispensables, a déclaré que l’engagement de la Guinée-Bissau en faveur de la mobilisation des ressources à l’appui de cette réforme l’a conduit à ouvrir un fonds spécial de pension, sur lequel ont déjà été déposés 200 000 dollars sur le demi-million promis jusqu’à fin 2011.  Conscient que l’Afrique de l’Ouest en général, et la Guinée-Bissau en particulier, étaient considérées comme une plaque tournante du trafic illicite de stupéfiants, M. Gomes Junior a annoncé que son pays fut l’un des premiers à solliciter l’assistance de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) en vue de lutter efficacement contre ce fléau.  Le Conseil des ministres, a-t-il précisé, s’est doté de deux instruments importants, une Déclaration politique et un Plan opérationnel, qui incluent tout un éventail de mesures dans trois domaines spécifiques: le renforcement du système juridique, le renforcement du système judiciaire ainsi que la lutte contre la toxicomanie et le VIH/sida.  Outre ces mesures prises au niveau national, le Gouvernement s’efforce de signer des accords bilatéraux, convaincu que sans une coopération stratégique entre les pays d’où provient le trafic, les pays de transit et les pays consommateurs de stupéfiants, la lutte contre ce phénomène sera vouée à l’échec.  Le Premier Ministre a saisi l’occasion pour redemander à cet égard le soutien des États-Unis, de l’Union européenne et de ses États membres.

Le Premier Ministre a ensuite évoqué les efforts de son gouvernement pour lutter contre la pauvreté et réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).  Il a notamment adopté un Document stratégique national de réduction de la pauvreté, qui trace la voie à suivre pour les cinq prochaines années, a expliqué M. Gomes Júnior.  Au nombre des mesures récemment prises sous son autorité, le Premier Ministre s’est félicité des lois qui répriment la mutilation génitale féminine et renforcent les sanctions contre le trafic de mineurs.  Sur le plan international, il a salué la décision de l’Autorité palestinienne de présenter la demande de reconnaissance de la Palestine en tant qu’État Membre.  La Guinée-Bissau appuie, par ailleurs, la position de l’Union africaine concernant la Libye et a exprimé son entière disposition à coopérer avec les représentants légitimes de ce pays.  Le Premier Ministre a conclu en rappelant que sous les auspices du Président Malam Bacai Sanhá, l’Assemblée nationale avait entrepris un processus de réconciliation nationale impliquant tous les secteurs de la société de Guinée-Bissau.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. José Mário Vaz
    Président
  • S.E. M. Umaro Sissoco Embaló
    Premier Ministre
  • S.E. M. José Mário Vaz
    Président
  • S.E. M. João Soares Da Gama
    Représentant permanent
  • S.E. M. Domingos Simões Pereira
    Premier Ministre
  • S.E. M. Manuel Serifo Nhamadjo (Interim President)
    Présidente de transition
  • S.E. M. Malam Bacai Sanhá
    Président
  • S.E. M. Carlos Gomes Junior
    Premier Ministre