Chine

S.E. M. Yang Jiechi, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2011 (66e session)

China
Statement Summary: 

M. YANG JIECHI, Ministre des affaires étrangères de la Chine, a reconnu que « notre monde n’est pas tranquille » car, « à l’ouverture de la deuxième décennie du XXIe  siècle, la paix et le développement se trouvent dans une période historique peu commune ».  Rappelant que les inégalités de développement entre le Nord et le Sud demeurent criantes, le Ministre a regretté que la crise financière internationale ait « jeté 64 millions de personnes dans la pauvreté extrême et entraîné l’augmentation du nombre des pauvres qui atteint, aujourd’hui, près d’un milliard ».  Il a noté que « le plus grand déséquilibre qui existe dans l’économie mondiale est l’inégalité de développement entre le Nord et le Sud ».  Il a suggéré la création d’une dynamique de reprise de l’économie mondiale qui passe par la solidarité et la coopération profitable à tous, en même temps que l’établissement d’un ordre monétaire et financier international qui soit juste et équitable.  Dans ce contexte, il a souhaité que le G-20 passe d’un outil de gestion de crise à court terme à un mécanisme de gouvernance économique à long terme.  Les préoccupations des pays les moins avancés (PMA) et la promotion du Cycle de négociations de Doha doivent être prises en compte. 

Sur des sujets de l’actualité internationale, le Ministre a évoqué la Charte des Nations Unies qui fait référence au principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des États.  Ajoutant que « la diversité du monde doit être considérée comme une condition favorable à l’inspiration et à l’enrichissement mutuels entre différents pays, et non servir de prétexte aux grands pays riches pour malmener les petits pays pauvres », le représentant de la Chine a espéré que le jeune État du Soudan du Sud connaîtra stabilité et développement.  Rappelant que la Chine a toujours été favorable à la juste cause des Palestiniens, il dit soutenir leur accès au statut d’État Membre de l’ONU sur la base des frontières de 1967 et avec pour capitale Jérusalem-Est.  M. Yang a également reconnu le Conseil national de transition comme autorité au pouvoir en Libye et représentant du peuple libyen.  Il a en outre souhaité que les différentes parties, impliquées dans les troubles sociaux en Syrie, puissent faire preuve de retenue pour éviter toute forme de violence et de nouvelles effusions de sang.  Il a aussi rappelé que le dialogue constitue la seule voie pour arriver à la paix dans la péninsule coréenne.  

Passant à la situation en matière de développement de la Chine, M. Yang s’est félicité que la Chine soit devenue la deuxième économie du monde, le premier exportateur, le deuxième importateur et le plus grand marché émergent du monde.  Cette réussite, a-t-il précisé, a mis 1,3 milliard de Chinois à l’abri des besoins alimentaires et réduit considérablement le nombre de Chinois vivant dans la pauvreté absolue.  Il a affirmé que durant la décennie écoulée, la Chine a importé en moyenne 750 milliards de dollars de produits par an, ce qui équivaut, a-t-il précisé, à 14 millions d’emplois créés dans les pays et régions concernés.  Dans l’avenir proche, a souligné le représentant, la Chine compte avoir un volume économique de 8 600 milliards de dollars en 2015, et le pays importera pour environ 10 000 milliards de dollars sur 5 ans.  Dans le cadre de la coopération internationale, la Chine, a-t-il indiqué, a annulé 380 dettes en faveur des pays pauvres très endettés et des PMA.  La Chine a également entrepris de fournir de l’aide alimentaire d’urgence d’une valeur de 443,2 millions de yuan pour lutter contre la famine qui sévit dans la corne de l’Afrique.  Le pays a en outre mis 19 000 personnes à la disposition des missions de maintien de la paix des Nations Unies.  « Une Chine prospère, harmonieuse et stable qui progresse continuellement et qui a le courage d’assumer ses responsabilités apportera une plus grande contribution à la prospérité et à la stabilité du monde et au développement commun de l’humanité », a conclu le Ministre des affaires étrangères de la Chine.


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Wang Yi
    Conseiller d’État et Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wang Yi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Li Keqiang
    Premier ministre
  • S.E. M. XI Jinping
    Président
  • S.E. M. Wang Yi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wang Yi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yang Jiechi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wen Jiabao
    Premier Ministre
  • S.E. M. Hu Jintao
    Président