Bahamas

S.E. M. Theodore Brent Symonette, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2011 (66e session)

Bahamas
Statement Summary: 

M. THEODORE BRENT SYMONETTE, Premier Ministre adjoint et Ministre des affaires étrangères des Bahamas, a déclaré que son pays avait été particulièrement touché par l’ouragan Irène, comme plusieurs États des Caraïbes et la côte est des États-Unis.  La dévastation causée par les ouragans et les tempêtes tropicales doit pousser la communauté internationale à prendre des mesures d’urgence pour contrer l’impact des changements climatiques et des catastrophes naturelles.  Les Bahamas sont confrontées à d’autres défis environnementaux, tels que la gestion de l’eau et des déchets.  Des progrès sont enregistrés en matière de biodiversité et d’énergie renouvelable.  M. Symonette espère que la Conférence Rio+20 prendra en considération les besoins qui n’ont pas été satisfaits dans les trois piliers du développement, à savoir la situation économique, la situation sociale et l’environnemental.  Les Bahamas et la Communauté des Caraïbes (CARICOM) cherchent à transformer le Comité d’experts de la coopération internationale en matière fiscale en organe subsidiaire intergouvernemental du Conseil économique et social (ECOSOC), a indiqué le Vice-Premier Ministre des Bahamas.  Son pays continue de se débattre avec les effets de la crise économique et financière mondiale, notamment le chômage et la dette.  Par ailleurs, il a souligné l’importance de la mise en œuvre du Consensus de Monterrey sur la Conférence internationale sur le financement du développement. 

M. Symonette a reconnu que la migration avait contribué au développement des Bahamas, notamment dans les secteurs de l’éducation, de la santé, du tourisme et des services financiers.  Toutefois, a-t-il dit, la migration incontrôlée pose un défi au développement durable.  Les Bahamas participent de manière constructive à la préparation du second Dialogue de haut niveau sur les migrations internationales et le développement que l’Assemblée générale tiendra en 2013.  Le Vice-Premier Ministre des Bahamas, après avoir félicité Haïti pour l’élection démocratique de son Président, M. Michel Martelly, a espéré qu’un premier ministre pourra être nommé rapidement.  Il a appelé la communauté internationale à contribuer généreusement au Fonds pour la reconstruction et le développement d’Haïti.  Tout en appuyant le travail de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), il a souligné la nécessité pour les membres des personnels de la Mission de respecter les normes de conduite requises et d’être sanctionnés le cas échéant.

L’archipel des Bahamas est aujourd’hui confronté à une criminalité transnationale organisée élevée, du fait du trafic illicite d’armes légères et de drogues, a déploré M. Symonette.  Sur le plan national, les Bahamas ont entrepris un programme de réforme du droit pénal et s’adressent aux maux sociaux; régionalement, le pays coopère avec les pays de la CARICOM.  Il est favorable à l’adoption d’un traité sur le commerce des armes fort, efficace et non discriminatoire, en incluant la catégorie des armes légères et de petit calibre et des munitions.  Par ailleurs, M. Symonette a fait remarquer que les Bahamas devaient faire face à la menace croissante posée par les maladies non transmissibles qui ont des effets socioéconomiques importants dans la sous-région.


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Hubert Alexander Minnis
    Premier Ministre
  • S.E. M. Darren Allen Henfield
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Frederick Mitchell
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Frederick Mitchell
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Frederick A. Mitchell
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Perry Gladstone Christie
    Premier Ministre
  • S.E. M. Frederick A. Mitchell
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Theodore Brent Symonette
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Theodore Brent Symonette
    Vice-Premier Ministre